RCA: 6,5 milliards de FCFA de l’AFD pour la formation et emplois des jeunes

0
99
Signature du contrat de financement

Par Kizer MAIDOU                                                                                                       

Bangui 21 Juillet 2021—(Ndjoni Sango): Le gouvernement centrafricain, à travers certains départements, met au centre de sa préoccupation la jeunesse. Avec l’Agence Française pour le Développement (AFD), le Ministre d’Etat en charge de l’économie, du plan et de la coopération internationale ont signé un protocole d’accord à hauteur de 6,5 milliards de FCFA pour le financement du programme de formation et emplois des jeunes en République centrafricaine.

Le document de ce financement à hauteur de 10 millions d’euros, soit 6,5 milliards de FCFA, a été paraphé à Bangui par le Directeur Pays de l’AFD et le Ministre Félix MOLOUA, assisté de ses homologues Eric REKOSSE-KAMOT et Madame Michelle MWANGA, respectivement Ministre d’Etat en charge de l’économie, du plan et de la coopération internationale, Ministre de l’agriculture et du développement rural et Ministre du travail, de l’emploi, de la protection sociale et de la formation professionnelle.

Dans ce programme dit « Maîngo ti a Masseka », financé par la France par le biais de l’Agence Française de Développement (AFD), les jeunes centrafricains de 15 à 24 ans sont les bénéficiaires cibles de ce projet qui a une durée de 4 ans. Les catégories cibles bénéficiaires de ce programme sont : les jeunes filles et garçons résidant dans la ville de Bangui et ses périphéries, certaines villes de province dont notamment Bouar, Berberati, Carnot et M’baïki.

A cela s’ajoute les Centres de formation professionnelle, ateliers d’apprentissage, l’ACFPE, les organisations de la société civile et leurs staffs impliqués dans la mise en œuvre du projet, les proches des jeunes filles et garçons bénéficiant directement du projet,  les proches du personnel des centres de formation professionnelle et ateliers d’apprentissage, et les institutions employant les jeunes sortant des centres de formation professionnelle.

Dans son objectif général, le programme vise à renforcer les opportunités  socio-économiques de jeunes les plus fragiles. D’une manière particulière, il vise les femmes par l’amélioration de l’employabilité à Bangui et sa  périphérie, ainsi que dans la zone sud-ouest, ouest.

La mise en œuvre du programme Maîngo ti à Masseka vise à réduire l’attractivité des groupes  armés ou des activités illégales auprès de la jeunesse, pour contribuer à la sortie de crise et la consolidation de la paix.

Il faut préciser que le financement de ce  programme pour la mise en œuvre de formation et emplois de cette catégorie de la population, s’inscrit dans le cadre de l’initiative MINKA, un fond pour la paix et la résilience en faveur de la République centrafricaine.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments