RCA: vers une session extraordinaire du parti RDC pour le choix d’un nouveau président

0
303
Feu Désiré Nzanga Kolingba ancien président du parti RDC

Par Marly Pala

Bangui 27 juillet 2021—(Ndjoni Sango). En vue d’appliquer les dispositions des statuts et règlement intérieur du parti Rassemblement Démocratique Centrafricain, le comité directeur dudit parti, sur la demande de la majorité des membres, compte convoquer une session extraordinaire pour élire un nouveau président au remplacement du défunt Désiré Nzanga Bilal Kolingba, survenu, le 25 avril dernier. Cette affirmation a été faite le samedi 24 juillet par ledit comité, lors d’une conférence de presse tenue à l’Hôtel Somba à Bangui.

Les cadres du parti RDC en conférence de presse @crédit photo Marly Pala

Le Rassemblement Démocratique Centrafricain est fondé en 1987 et dirigé par le feu président, le Général d’armée André Kolingba. Après son décès, c’est son fils Désiré Nzanga Bilal qui prend la relève, qui jusqu’au mois d’avril 2021, après les élections groupées, était décédé.

Et c’est le 1er vice-président qui assure l’intérim pendant les 90 jours comme prévus par les statuts et règlement intérieur du parti. Et pour éviter le vide juridique qui va s’installer après au sein du RDC, la majorité des membres (74 sur 97) du comité directeur, ont saisi le Secrétariat général dudit parti pour convoquer une session extraordinaire, afin de régler les dysfonctionnements constatés.

Cette session va permettre de remettre l’ordre au sein du Rassemblement Démocratique Centrafricain, suite à des petits malaises qui en gangrènent, d’après Landry Changement, membre du comité directeur du parti RDC (Fédération France Europe-Amérique) :

« Nous voulons remettre en ordre ce petit malaise qui est en train de gangrener notre parti, selon les textes réglementaires régissant le fonctionnement du parti. Le RDC est un parti démocratique et nous pourrions avoir une divergence d’idées. Mais ce que nous voulons faire, c’est de chercher à juguler un petit problème interne, car certains membres essaient de ne pas respecter les textes de base du parti. C’est pourquoi, nous voulons convoquer cette session extraordinaire à la demande de la majorité des membres afin de tirer une bonne conclusion et non de nous diviser, puisque nous prônons le Rassemblement. Et ce congrès que nous voulons convoquer, c’est dans les textes réglementaires du parti et à l’issue de cette réunion, nous allons mettre en place un comité qui va travailler pour la mise en place d’un congrès extraordinaire pour remplacer le président Nzanga Kolingba qui n’est plus de ce monde », a-t-il précisé.

Il faut rappeler que l’idée de la convocation de cette session extraordinaire du parti Rassemblement Démocratique Centrafricain, est ressortie selon l’application des dispositions des Statuts et Règlement Intérieur du parti, notamment l’article 39des Statuts qui dispose :

« Le comité directeur se réunit deux fois par an en session ordinaire sur convocation du président du parti. Il peut également être convoqué en session extraordinaire par le président du parti ou à la demande des deux tiers de ses membres » et 40 du règlement intérieur qui dit : « En cas de démission ou d’empêchement, l’intérim est assuré par l’un des vice-présidents pris dans l’ordre au tableau. Il est pourvu à son remplacement dans un délai de trois mois par un congrès extraordinaire« .

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires