RCA: carence de solidarité et de l’unité divise les citoyens centrafricains

1
87
bangui-ndjoni-sango-centrafrique
Une vue du centre ville de Bangui le jour de noël décembre 2020 @crédit photo Erick Ngaba

Par Thomas KOSSI

Bangui 7 septembre 2021—(Ndjoni Sango) : Un problème réel que le potentiel concepteur de la chose publique conçoit  de la vie  politique en RCA, concerne ces non application et contribution de la solidarité dans le pays. Ailleurs, ces notions marche vaille que vaille et les résultats sont culpabilisants vis-à-vis de tout le monde.  Pourquoi cette négligence et bavure  qui font toujours le désordre à l’attention des 623.000 km² ?

Le négatisme d’anéantissement  de femmes, enfants et hommes qui est à déplorer en Centrafrique,  mérite que l’on se dise deux mots qui valent cette ignorance. Tant,  la solidarité qui couvre la vie humaine, fait un large écart parmi les ressortissants des enfants de Boganda. Mais pourquoi des enfants héritiers ne veulent pas que cette dynamique les booste à l’émancipation ? Question qui reste pendante alors que le pays marche comme un escargot.

Avec tout ce que la République a vécu, à moins que l’on nous aurait  coupé la tête, des idées de grande valeur ont la primauté de nous guider à longueur des temps à venir. Et cette étape ne pourrait que nous faire voir que la solidarité réelle et sincère à appliquer, fera la contribution de notre espèce à monter en flèche.

Les yeux du monde entier s’ouvriront alors,  enfin que l’on dise, c’est vraiment un peuple, une nation, un univers  à, non seulement respecter, mais plus encore, lui devoir tous les engagements impossibles  qui conviennent.

L’histoire en Centrafrique, de Centrafrique, est trop grandiose et appelle la planète à s’y pencher. La vérité qui échappe à notre vision, se veut cette petite négligence qui fait foutre l’entité dans un  couvercle fermé.

Et pourtant, si cette chose que nous souhaitons papable brille dans ce pays avec éclat, qui pourrait se donner le luxe de nous arracher un seul cheveu de la tête ?

Hélas non, car,  rien ne dit que se donner une main très bien tendue, sera notre propre sauveur  et les biens de cette terre ne s’envoleront jamais des mains de son monde naturel.  N’est-ce pas que  ceux qui nous combattaient ont fait preuve de cette abondance de solidarité qui leur a tout facilité en tout ?

Le monde en général est témoin de cet avantage, et la belle leçon reste valable et prenante pour les imbéciles qui s’en détournent.

Si nous voulons croire à cette vérité, la Bible recommande que le Fils de l’homme se soit exclamé pour confirmer : « Celui qui m’a vu a vu le Père ». Est-ce que le Christ ne voulait pas parler de sa solidarité sublime  d’avec son Géniteur ? La confusion des deux supers puissances équivaut à leur hyper existence. Que reste-t-il à faire en ce qui concerne les Centrafricains qui ne respectent ni n’appliquent la solidarité ?

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Arsene
Arsene
8 mois il y a

Comment voulez-vous sensibiliser à la solidarité avec des phrases et paragraphes si incompréhensible par le centrafricain moyen ? Je vous suggère de réécrire cet article avec des mots et phrases simples et clairement saisissables. Merci