RCA: la révolte du personnel de l’Hôtel Ledger contre Zeyad doit interpeller le gouvernement

0
198
Grève du personnel de l'hôtel Ledger à Bangui

EDITORIAL

Par Erick NGABA

Bangui 9 septembre 2021—(Ndjoni Sango) : Il est une impérieuse nécessité pour le gouvernement du premier ministre Henri-Marie Dondra d’intervenir pour mettre fin à la folie de grandeur de l’ancien DG du groupe Laïco -RCA, Zeyad Alzazour Khalifa qui torture moralement le personnel de l’Hôtel Ledger Plazza de Bangui. Hier mercredi 8 septembre, le personnel de Ledger s’est révolté contre le comportement de son ancien patron quant à leurs conditions de travail tout en interpelant le gouvernement.

Les autorités centrafricaines doivent avoir une attention particulière sur la situation que traverse le personnel de l’Hôtel Ledger Plazza de Bangui. C’est une urgence pour l’Exécutif centrafricain de mettre fin à la souffrance de ces citoyens centrafricains embauchés au sein de cet hôtel du Groupe Laïco.

Des arriérés accumulés de salaire, mauvais traitement, harcèlement, et torture phycologique entre autres, ce sont là les douleurs que récent le personnel de Ledger.

Cette situation a obligé les employés de l’hôtel d’entrer en grève hier mercredi. D’après le délégué du personnel, l’ancien patron en la personne de Zeyad Alzazour Khalifa continue de s’entêter.

En dépit d’une note officielle de la nomination de la nouvelle équipe dirigeante par les autorités libyennes en visite à Bangui, l’homme continue de jouer au petit malin. Par usurpation de titre, il a sorti une autre note d’information au personnel selon laquelle il demeure le patron du Groupe Laïco, gestionnaire de l’Hôtel Ledger.

Voilà, comment des gens de sa nature défient l’autorité de l’Etat. Par son entêtement, Zeyad Alzazour Khalifa veut défier les autorités centrafricaines et libyennes qui se sont accordées à consolider les relations bilatérales entre leur deux pays liés par l’histoire.

Selon les témoignages des employés de Ledger, Zeyad Al Zazour Khalifa bénéficie du parapluie de certaines autorités centrafricaines pour pouvoir défier toute la République. Mais, jamais, on ne peut combattre toute la République.

C’est une attitude face à laquelle, le gouvernement centrafricain ne doit se laisser faire. Car, le personnel de Ledger veut être situé. C’est pourquoi, il a interpelé le gouvernement à s’apitoyer sur son sort.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments