RCA: accès à l’électricité, le gouvernement entend développer le potentiel hydroélectrique, solaire et biomasse

0
265
Une table ronde entre le gouvernement centrafricain et les partenaires techniques et financiers sur l'accès à l'électricité en RCA

Par Erick NGABA

Bangui 21 septembre 2021—(Ndjoni Sango) : Le gouvernement centrafricain cherche à résoudre définitivement le problème de l’électricité en République centrafricaine. A cet effet, une table ronde a eu lieu le vendredi 17 Septembre 2021, au siège de la CEMAC à Bangui, entre le gouvernement et les partenaires techniques et financiers dont la Banque mondiale pour explorer le potentiel hydroélectrique, solaire et biomasse.

La cérémonie du lancement des travaux de la table ronde sur l’accès à l’électricité en République Centrafricaine a été présidée par le premier ministre, Henri-Marie Dondra.  La table ronde qui a regroupé les ministères sectoriels, a eu lieu en présence de la Banque Mondiale et bien d’autres partenaires technique et financiers du pays intervenant dans le secteur de l’énergie.

Cette table ronde vise à appuyer le gouvernement à développer le potentiel hydroélectrique, solaire et biomasse afin d’accroitre l’électrification des zones rurales et urbaines, régler durablement le problème d’accès à l’électricité et d’accélérer le développement des projets structurants.

L’exposé du ministre du développement de l’énergie et des ressources hydrauliques 𝐁𝐞𝐫𝐭𝐫𝐚𝐧𝐝 𝐀𝐫𝐭𝐡𝐮𝐫 𝐏iri, a permis de soulever la problématique de l’accès à l’électricité en RCA. Par la même occasion, le membre du gouvernement a fait la situation des principales interventions en cours en palliatif, et présenter à l’assistance les ambitions du gouvernement pour le secteur de l’énergie et les défis à relever pour satisfaire ses ambitions.

D’après le premier ministre qui a ouvert les travaux, le gouvernement veillera à la finalisation des différents projets en cours. Cela permettra, selon Henri-Marie Dondra, d’augmenter la puissance de l’Energie Centrafricaine (𝐄𝐍𝐄𝐑𝐂𝐀) à plus de 𝟏𝟎𝟎 𝐌é𝐠𝐚 𝐖𝐚𝐭𝐭. Le but est de résorber progressivement le problème de déséquilibre entre l’offre et la demande en électricité estimée à plus de 𝟐𝟓𝟎 𝐌é𝐠𝐚 𝐖𝐚𝐭𝐭.

Il faut noter par ailleurs que cette table ronde a eu lieu en présence du vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre 𝐎usmane Diagana en visite de travail de quatre jours à Bangui.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires