RCA: Bangui dans une douce psychose d’une rumeur de changement des heures de couvre-feu

0
129
Une vue du centre ville de Bangui durant la nuit @crédit photo Erick Ngaba

Par Kizer MAÏDOU

Bangui le 12 Octobre 2021—(Ndjoni Sango) : La population de la capitale Bangui vit dans la psychose en ce début du mois d’octobre. Pas plus tard que le lundi 11 octobre, les rumeurs au sujet d’un changement des heures du couvre-feu a créé la panique au sein de la population qui vit avec la peur au ventre.

Les rumeurs courent très vite à Bangui à tels points que certaines vérités sont considérées comme la sainte écriture par les Centrafricains. La population de Bangui était dans la tourmente de la rumeur qui circule comme quoi, le couvre feu à Bangui est ramené de 18 heures à 05 heures du matin.

Or le cas de ce changement des heures du couvre-feu est appliqué à Bambari dans la Ouaka, bastion des dernières attaques des groupes rebelles contre la position des forces conventionnelles dans la localité.

Le couvre-feu instauré dans cette partie de la République centrafricaine a, alors pour objectifs, de renforcer les mesures sécuritaires entreprises par les FACA et leurs alliés pour barrer la route aux agissements des groupes rebelles contre la population civile.

Or à Bangui, c’est la confusion totale entre le cas des heures de couvre-feu à Bambari et  à Bangui la capitale.

Tout porte à croire à une éventuelle attaque des groupes rebelles de la CPC. Selon certaines indiscrétions, certains éléments des groupes se seraient déjà introduits à Bangui. La population confuse dans ce tumultueux chahut a dû faire de cela une vérité passée en vitesse de lumière dans toute la capitale, Bangui était calme au rythme d’un silence de catacombe.

Devant cette montagne de tintamarre, le gouvernement était obligé de passer une communication pour lever cette équivoque. Serge DJORIE, Ministre de Communication et porte-parole du gouvernement assure :

« Le cas du couvre-feu instauré de 18 heures à 5 heures du matin, concerne la ville de Bambari suite aux derniers événements survenus. Le gouvernement est entrain de tout faire pour assurer la sécurité de la population, de la libre circulation des biens et des marchandises.  Nous demandons aux Centrafricains d’être sereins, de ne pas paniquer, nous ferons le possible pour ramener la sécurité et la paix dans ce pays », le couvre-feu à Bangui reste et demeure de 22 heures à 05 heures du matin, a assuré le membre du gouvernement.

A Bangui les grandes artères de la ville sont quadrillées par les éléments des Forces de défense et de sécurité. La population sereine vaque librement à ses préoccupations, boutiques et commerces sont ouverts dans la matinée du mardi 12.

Bangui reprends son rythme d’ambiance. La ville de Boali prépare en grand pompe les festivités de la journée mondiale de l’alimentation.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires