RCA: journée mondiale du refus de la misère, le mouvement ATD Quart Monde dans son perpétuel combat contre la Pauvreté

0
67
Célébration de la journée internationale du refus de la pauvreté par le mouvement ATD Quart Monde à Bangui @crédit photo Kizer Maidou

Par Kizer MAÏDOU

Bangui 18 Octobre 2021—(NDJONI SANGO) : Chaque 17 octobre de l’année, le monde célèbre la journée internationale du refus de la misère. Cette année en Centrafrique, le mouvement internationale ATD-Quart Monde qui lutte contre la pauvreté dans  le monde, a célébré cette journée en réitérant son engagement à mettre fin à la pauvreté.

La République centrafricaine qui est aussi membre des pays du Mouvement ATD-Quart Monde n’est pas restée en marge de cette célébration. Pour cette année, le thème choisi est de construire l’avenir ensemble : mettons fin à la pauvreté persistante en respectant toutes les personnes et notre planète.

Aujourd’hui, cette célébration mondiale a été conçue autour de la pensée de son fondateur Joseph WRESINSKI, un ancien prêtre qui a œuvré lui-même pour le bien-être des démunis qui, en ce jour, cette journée est célébrée pour eux.

En Centrafrique, la délégation nationale du Mouvement a eu à œuvrer pour le bien-être des pauvres, les plus démunis. Notamment à être plus proche de ceux qui vivent dans la misère.

Cette journée a rassemblé nombre de gens dans la cour du mouvement ATD : les pousseurs, les militants de Boali, Danzi, Mpoko, Bossangoa, Gbokila, Kokoro-Boeing, Ile Bongossoua, ceux des différents quartiers de Bangui :

 ‘‘ L’objectif de cette célébration est de donner la parole à ceux qui vivent dans l’extrême pauvreté afin de s’exprimer sur leurs conditions de vie, comment ils vivent, comment ils peuvent être utiles dans la société. A cette occasion, des séries de témoignages ont été faites. Pour changer leur situation, les animateurs du mouvement ATD vont à leur rencontre pour qu’ensemble avec eux, cherchent une solution de sortie dans cet état de vie », a martelé Joël KARPANDJI, membre du mouvement en Centrafrique.

Suite aux récents évènements de catastrophes naturelles, notamment la montée des eaux de la rivière Oubangui qui a causé de graves inondations, les sinistrés victimes des inondations se sont retrouvées sans abris.

Grâce aux plaidoyers du Mouvement et certaines autorités locales, les sinistrés de la petite île sur la rivière ont trouvé un endroit pour s’installer vers Mboko dans le 7ème arrondissement, a témoigné grâce à  l’une des victimes qui a perdu sa maison.

« Grâce aux actions du Mouvement, celles des autorités locales et des journalistes qui ont porté nos voix, aujourd’hui nous sommes rentrés  en possession d’une terre que le gouvernement nous a donné à Mboko », a renchéri Grâce à Dieu.

Depuis son arrivée en 1983 en Centrafrique par le biais de son père fondateur Joseph Wresinski, le Mouvement Agir Tous pour la Dignité au Quart-Monde continue de mener des activités pour mettre fin à la misère en RCA et dans le Monde.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires