RCA: aurait-on déjà fini avec le Covid-19 ?

0
59
coronavirus-COVID-19-Afrique-prise-de-température-patient-africain

Par Prince Wilfried NZAPAOKO

Bangui 25 octobre 2021—(Ndjoni Sango) : La pandémie à coronavirus encore appelée Covid-19, qui a secoué le monde entier en général et particulièrement la République centrafricaine, n’est plus aujourd’hui une préoccupation pour les Centrafricains. Tout semble que la maladie tente de disparaitre dans le pays si bien que l’on se demande si l’on en a déjà fini avec. 

Dès l’avènement de cette peste dangereuse à travers sa découverte du premier cas en mars 2019, le gouvernement a automatiquement pris des mesures sanitaires qui s’imposent protéger la population. C’est dans cette optique que des mesures de préventions pour la riposte contre ce fléau ont été mises en place pour lutter efficacement, contre cette crise sanitaire qui n’épargne personne.

Plusieurs manifestations ont été faites, des mesures d’hygiènes à travers  le respect des gestes barrières ont été prises par les citoyens conscients de leur vie pour stopper cette maladie. Il y a également eu des sensibilisations sur différents supports et ateliers de formation pour les personnels soignants et autres activités ont vu le jour pour mettre hors d’état de nuire cette maladie dangereuse.

Après cette lutte commune, le phénomène de Covid-19 n’alerte plus personne. Ces efforts consentis ont créés des projets de courte durée grâce aux différents financements reçus par le ministère de la santé et de la population. Laquelle maladie était une préoccupation majeure à cause des multiples fonds que les autorités ont reçus de la part des bailleurs financiers.

Depuis lors, on n’entend plus parler de cette maladie. Un citoyen lambda se pose la question de savoir si les mesures barrières appliquées ne sont que des prétextes ou encore un moyen de couverture pour les hauts dirigeants de bénéficier des financements dans leur propre intérêt ?

Ces mesures barrières ne sont plus respectées dans certains lieux publics sauf dans des institutions privées à l’exemple des banques, Agences de voyage et à l’aéroport quand il s’agit d’un voyage. Il est nécessaire de se faire dépister et être vacciné par la 1ère dose de vaccin, 48 heures avant de se faire embarquer pour la destination.

Avec la masse de la population qui se croise tous les jours dans des lieux publics, les marchés et autres, on constate le non-respect de ces consignes d’hygiènes dont le port de masque. L’on se pose la question de savoir si réellement la pandémie à coronavirus existe encore sur le territoire centrafricain.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires