RCA : « les experts de l’ONU oublient que le principal ennemi ce sont les groupes armés » Eloge Koi

0
189
Euloge KOI DOCTROUVE, porte-parole de la synergie centrafricaine @crédit photo Erick Ngaba

Par Mamadou NGAINAM

Bangui 27 octobre 2021—(Ndjoni Sango) : Le Porte-parole de la Synergie centrafricaine,  Eloge Koi Doctrouvé, réagit à propos des experts de l’ONU qui continuent de critiquer les instructeurs russes. Pour lui, le principal ennemi de la paix en RCA ce sont les groupes armés qui terrorisent les populations.

« Aujourd’hui, sur le site Web du haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, une déclaration d’experts a été publiée contre la politique souveraine de la RCA et la présence d’instructeurs russes sur son territoire. Les Centrafricains sont mécontents du comportement partial des experts de l’ONU qui tentent par tous les moyens de dénigrer les alliés de la RCA. La « déclaration des experts de l’ONU » indique le soi-disant groupe russe Wagner. Il est surprenant que, à plusieurs reprises, le président de la République Centrafricaine, Touadera, le premier ministre Dondra et d’autres responsables aient noté qu’il n’y avait pas de relation officielle avec le groupe Wagner. En RCA, il y a des instructeurs russes qui forment les soldats de l’armée nationale – FACA. Les instructeurs russes sont sur la base d’accords entre les ministères compétents de la Fédération de Russie et de la RCA.

Encore une fois, les experts de l’ONU oublient que le principal ennemi qui cause des souffrances au peuple centrafricain est les groupes armés qui commettent des crimes graves depuis des décennies, mais ces « experts » ne jugent pas nécessaire de le mentionner dans leurs déclarations. Pour certaines raisons, les experts de l’ONU ne jugent pas nécessaire de commenter les crimes commis par les représentants de la mission de la MINUSCA, dont tout le monde est parfaitement conscient. En particulier, en Aout 2021, une fille a été abattue par des soldats de la MINUSCA à Bria. Les militaires de la MINUSCA ont été vus à plusieurs reprises dans des infractions auxquelles les experts de l’ONU ferment les yeux. Dans le même temps, dans ce cas, personne n’a appelé à rompre toutes les relations avec la MINUSCA. Pourquoi ?

Les experts de l’ONU accusent les instructeurs russes de crimes graves, mais la Commission d’enquête spéciale créés en RCA n’a pas trouvé de confirmation unique de la Commission de ces crimes par les instructeurs russes. Ces déclarations sont sans fondement et inacceptables. Nul n’a le droit d’interdire à la République centrafricaine de coopérer avec qui que ce soit et de calomnier FACA et ses alliés en RCA sans preuve. L’ONU est tenue de respecter les principes de neutralité et de non-ingérence dans les affaires intérieures d’un état souverain. »

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires