RCA: Talitha Koum dénonce le pillage des ressources naturelles par la France

0
187
Les cadres de Talitha Koum Centrafrique @crédit photo Erick Ngaba

DECLARATION DE TALITHA KOUM CENTRAFRIQUE RELATIVE AU PILLAGE DE NOS RESSOURCES PAR LA PUISSANCE COLONIALE FRANÇAISE

Centrafricaines centrafricains, très chers compatriotes,

Lors de sa dernière sortie sur la soi-disant mainmise de la fédération de Russie sur nos ressources, l’esclavagiste des temps modernes Jean Yves LEDRIAN accusait le Groupe Wagner de s’être substitué à l’Etat Centrafricain dans la gestion des finances publiques et que ce groupe agirait par procuration au nom de l’Etat Russe pour piller nos ressources du sol et du sous-sol.

LE DRIAN, charlatan des relations nébuleuses et partisan de la France-Afrique pure et dure feigne-t-il d’ignorer le rôle que la France a joué dans le pillage systématique de nos ressources, pillage orchestré depuis la période coloniale jusqu’à nos jours ?

LEDRIAN oublierait-il les faits et méfaits des barbouzes aux soldes de la France à savoir les Bob Dénard, Paul Baril, Colonel Mansion et autres dans le tripatouillage de nos institutions et les coups de force contre nos dirigeants ?

Quelle leçon veut-il donner et au nom de quelle France parle-t-il ?

N’est-ce pas la France de Valéry Giscard d’Estaing qui a décimé notre faune sauvage en s’arrogeant à titre gracieux des terrains de chasse notamment à Rafaï dans l’est du pays et Avakaba (Birao) dans le Nord-est de la RCA où chaque année ils mettaient à morts de nombreux éléphants, lions et autres animaux sauvages pour assouvir leur soif égoïste de prédation et de domination ?

N’est-ce pas cette France qui a fabriqué l’empereur Bokassa 1er pour tuer et violer les centrafricaines et par la suite procéder aux pillages de ses richesses  (aigle royal et carrosse royale sans compter les apparats de couronnement sertis de bijoux et parures hors de prix, sans oublier la robe de l’impératrice qu’ils ont tous emportés ?

N’est-ce pas la France qui a pillé nos objets d’arts ancestraux pour les emporter et les placer dans ses musées ?

La France est loin et LE DRIAN encore très loin de donner des leçons à quiconque s’agissant de la protection des patrimoines africains en général et centrafricains en particulier.

L’échafaudage mis en place afin de placer nos économies sous la coupe réglée à travers le Franc CFA, une monnaie coloniale et esclavagiste démontre à quel point la France n’est pas prête à lâcher du lest et qu’elle reste plutôt engagée à nous saigner jusqu’à la dernière goutte de notre sang pour s’enrichir sur nos cadavres.

Les peuple africains ont compris et disent NON ;

Le peuple Centrafricain a compris et dit NON ;

La France doit plier bagage ;

Nous devons sortir du CFA sans délai et battre notre propre monnaie pour une véritable indépendance économique.

Oui le temps de la liberté a sonné et chaque Centrafricain où qu’il se trouve doit soutenir le combat de la libération finale engagée par le Président Faustin Archange TOUADERA contre les forces du mal, ceux-là qui veulent notre maintien dans le joug du néocolonialisme français au nom de leurs intérêts catégoriels et égoïstes.

Tous les plans et nouvelles conspirations à l’exemple des tractations de la France tendant à utiliser le Soudan comme base arrière afin de déstabiliser la RCA sont désormais voués à l’échec grâce à la vigilance de notre peuple et les relations agissantes entre la RCA et ses Etats voisins.

Comme disent les latins « UNITUM POPULUM FORTIUS EXERCITUM MERCENNARIORUM » autrement-dit « Un peuple uni est plus fort qu’une armée de mercenaires »

Fait à Bangui, le 28 Octobre 2021

Le Coordonnateur National de Talitha Koum Centrafrique, Membre du Réseau International de Talitha Koum basé à Rome en Italie

 

 

 

 

Blaise Didacien KOSSIMATCHI

 

4.5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires