RCA: Talitha Koum revient à charge contre le retrait de l’opposition du comité du dialogue, et le rapport des experts de l’ONU

0
458
Blaise Didacien Kossimatchi, Coordonnateur du Mouvement Talitha Koum Centrafrique @crédit photo Erick Ngaba

Bangui 1er Novembre 2021—(Ndjoni Sango) : Le Mouvement Talitha Koum Centrafrique revient à charge contre le retrait des représentants des partis politiques de l’opposition du comité du dialogue républicain, et contre le rapport des experts de l’ONU  sur des supposées exactions commises par les FACA et leurs alliés Russes. Dans sa déclaration faite ce lundi 1er novembre, le Mouvement à travers son coordonnateur Blaise Didacien Kossimatchi, dénonce l’attitude des leaders de l’opposition jugés d’intelligence avec la rébellion et juge mensongère le rapport de ces experts. Ci-dessous l’intégralité de sa déclaration :

DECLARATION DE TALITHA KOUM CENTRAFRIQUE SUR LE RAPPORT ACCABLANT ET MENSONGER DES EXPERTS DES NATIONS UNIES SUR LES EXACTIONS EN RCA AINSI QUE LE RETRAIT DE L’OPPOSITION DEMOCRATIQUE DU COMITE PREPARATOIRE DU DIALOGUE REPUBLICAIN

Centrafricaines, centrafricains, très chers compatriotes,

Dans leur dernier rapport sur la situation sécuritaire en Centrafrique, les Experts des Nations Unies ont insinué que les instructeurs russes déployés en appui auprès des FACA seraient des éléments du Groupe Wagner qui se seraient rendus coupables d’exactions sur les populations civiles et que leur présence contribuerait à envenimer la situation sécuritaire dans le pays

Il faut noter que le mandat même de ces experts est entaché d’illégitimité puisque la Russie et la Chine ont récemment opposé leur veto à la reconduction dudit mandat du fait de la représentativité trop pro-occidental de ces experts qui agissent aux ordres bien compris de la France.

C’est dire que les conclusions de ce groupe d’experts sont orientées et sous-tendues par les intérêts et positions défendues par la France sur le dossier centrafricain.

La question que l’on peut légitimement se poser est de savoir au nom de quelle légitimité et de quelle légalité un groupe d’experts peut-il s’arroger le droit de demander à un Etat souverain de rompre ses relations avec un partenaire ou un autre Etat ? L’intrusion de la France par le truchement des soi-disant experts des Nations Unies est une immixtion dans les affaires internes d’un Etat souverain et doit être considérée et dénoncée comme telle.

La RCA ne se laissera pas dicter par une puissance étrangère en perte de vitesse ses orientations diplomatiques ni sa stratégie de défense nationale.  

Nous voulons des relations guidées par des principes de respect réciproque et de neutralité sur les questions purement internes qui tiennent de la souveraineté nationale.

La population exacerbée par cette haine viscérale des plus hautes autorités françaises contre le peuple centrafricain et ses dirigeants se réserve le droit de manifester dans les jours à venir son rejet de la politique néocoloniale et esclavagiste que la France de MACRON entend imposer dans les relations de la France avec la République Centrafricaine.

Nous avons appris par ailleurs avec grand stupéfaction mais sans étonnement aucun le retrait annoncé de certaines formations politiques de l’opposition dite démocratique du Comité Préparatoire du Dialogue Républicain.

Par communiqués rendus publics le 30 Octobre 2021, la CODE 20 de Cyriaque Gonda et consorts, le MLPC de Martin ZIGUELE, le PATRI de Crépin MBOLIGOUMBA, le KELEMBA PDS de Simplice Aurélien ZINGAS, bref ces formations politiques ont annoncé leur retrait du Comité Préparatoire du Dialogue Républicain au motif que le Bureau de l’Assemblée Nationale a décidé de lancer le processus de levée de l’immunité parlementaire de certains députés de la Nation en l’occurrence DOLOGUELE, ZIGUELE, ZINGAS ,l’ ancien député du 3ème Arrondissement le tristement célèbre et Terroriste  MECKASSOUA  pour leur permettre de répondre devant les tribunaux pour des faits délictueux qui leur sont reprochés.

Il faut rappeler que le juge d’instruction investi de son IMPERIUM JUDECATUM c’est-à-dire « Le pouvoir de juger » a estimé nécessaire d’auditionner certains de nos compatriotes députés qui sont couverts de l’immunité parlementaire et par respect de la loi fondamentale ,a sollicité la levée de leur immunité pour qu’ils soient traduits devant la barre sur des infractions graves à savoir : Intelligence avec la rébellion ,atteinte à la sureté intérieure de l’Etat ,Association des Malfaiteurs, Assassinats , Destructions des Biens ,Incendies ,Pillages à grande échelle etc… Ces Crimes sont imprescriptibles selon la Constitution de notre pays.

On se poserait la question de savoir si l’élu de la Nation est un citoyen au-dessus du citoyen lambda ou un citoyen hors norme ? Le principe de l’égalité de tous devant la loi et d’une justice égale pour tous ne s’appliquerait-il pas à nos députés ? Non l’Assemblée Nationale ne saurait servir de sanctuaire de cachette à des délinquants déguisés qui usent et abusent de leur position pour violer allégrement les lois de la République.

Le peuple centrafricain est engagé derrière le Président Faustin Archange TOUADERA et ira au dialogue avec les centrafricaines et centrafricains désireux de donner une chance de paix et de réconciliation nationale sincère à notre pays.

Le chantage politique n’a que trop duré il est temps de se dire la vérité dans le respect de nos lois et la lutte contre l’impunité que certains de nos compatriotes veulent ériger en règle comme mode de gouvernance dans un pays pourtant démocratique qu’est la RCA. Les compatriotes députés concernés doivent comparaître devant les tribunaux pour permettre la manifestation de la vérité.

Comme disent les latins « DURA LEX SED LEX » autrement-dit « la loi est dure mais c’est la loi ».

Fait à Bangui le 1er Novembre 2021

Le Coordonnateur National de TALITHA KOUM Centrafrique, Membre du Réseau International de TALITHA KOUM basé à Rome en Italie

Blaise Didacien KOSSIMATCHI

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires