RCA : plus de 30 rebelles de l’UPC se rendent volontairement aux FACA et Russes à Alindao

0
326
Les combattants rebelles de l'UPC qui se rendent aux FACA et russes à Bambari en octobre 2021

Par Erick NGABA

Bangui 3 Novembre 2021—(Ndjoni Sango) : De sources sécuritaires bien introduites, plus de 30 combattants rebelles de l’UPC du mercenaire tchado-nigérien se sont rendus ce jeudi aux FACA et instructeurs russes dans la ville d’Alindao au centre-est de la République centrafricaine. Ces éléments rebelles qui ont volontairement renoncé à la rébellion, ont refusé de se mettre à la disposition de la Minusca pour leur évacuation à Bangui, à en croire certaines sources proches du dossier.

Des défections se font de plus en plus au sein des groupes armés réfractaires en République centrafricaine. Volontairement, des combattants rebelles décident de sortir de leur cachette dans la brousse pour se rendre. L’on assiste à beaucoup de cas de capitulation ces derniers temps du côté de l’Unit pour la Paix en Centrafrique (UPC), une faction rebelle dirigée par le mercenaire tchado-nigérien Ali Darrassa, membre de la CPC de François Bozizé.

Ce jeudi à Alindao, on apprend une nouvelle reddition des éléments de ce groupe rebelle considéré comme ail dur des groupes armés en République centrafricaine. Des FACA leur ont demandé pourquoi ils ne se sont pas rendus à la Minusca, plutôt aux FACA et leurs alliés russes.

A cette question, ces désormais ex-combattants ont martelé qu’ils craindraient leur sort en se rendant à la Minusca qui pourrait, selon ces mêmes sources, les laisser à la merci d’une attaque d’Ali Darrassa afin de les récupérer.

En octobre dernier, une dizaine de combattants rebelles de l’UPC s’était rendue aux FACA et leurs alliés russes à Bambari, toujours dans la préfecture de la Ouaka. Ceux-là ont déclaré à la presse que beaucoup de leurs frères d’armes dans la brousse veulent  sortir de leur cachette et sont prêts à se rendre aux forces gouvernementales.

Cette une volonté qui se manifeste suite à l’appel de cessez-le-feu du président Touadera afin de mettre fins aux hostilités armées sur le territoire centrafricain.

4 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires