RCA: appui au secteur privé au cœur d’un échange entre le gouvernement, la Banque mondiale et la SFI

0
59
Echanges entre gouvernement et les partenaires sur l'appui au secteur privé

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 11 Novembre 2021—(Ndjoni Sango): Le gouvernement centrafricain et ses partenaires financier, la Banque mondiale et la société financière internationale ont échangé dans une réunion en visioconférence le 4 octobre 2021 sur les possibilités visant à aider le secteur privé en République centrafricaine.

Les récurrentes crises-militaro-politiques que connaît la République centrafricaine dont celle déclenchée à la veille des élections couplées du 27 décembre 2020 à impacter sur l’économie centrafricaine. Cette crise n’a pas épargné le secteur privé qui permet en RCA de booster son économie afin d’aider le pays à faire face à ses besoins.

C’est dans cette optique que le gouvernement et ses partenaires techniques et financiers à savoir la Banque mondiale et la société financière internationale (FSI) réfléchissent dans une réunion de haut-niveau pour examiner les possibilités de développer le secteur privé en RCA.

Dans leur échange, Sergio Pimenta, vice-président de la société financière internationale a rappelé que son organisation travaille dans des Etats avec le secteur privé pour son développement, « car c’est un véritable levier pour la reprise de la croissance  de l’économie du pays », a-t-il déclaré.

Pour Félix Moloua, ministre d’Etat en charge de l’économie, du plan et de la coopération internationale, la collaboration entre la Banque mondiale se traduit ces derniers temps par des multiples visites de travail du vice-président de cette institution financière, Ousmane Dagana et de certains cadres à Bangui en vue d’apporter de son soutien dans les efforts de relèvement sans oublier de leur présenter les attentes du gouvernement centrafricain.

En réponse aux attentes du gouvernement, le deuxième responsable de la FSI a exposé leur apport qui se situe dans le développement du secteur privé et ceci à travers des fonds d’investissement octroyés aux acteurs du secteur privé qui ont projets bien présentés et aussi à travers une assistance technique dans le souci d’améliorer le climat d’investissement et d’affaires.

« Dans le cas centrafricain, diagnostic a été fait. Cela a permis d’identifier les problèmes qui freinent l’éclosion du secteur privé et les potentialités économiques de la RCA ainsi quelques réformes à engager pour améliorer le climat d’investissement », a précisé le représentant de la FSI dans cette réunion.

Des études sont déjà menées pour des financements à l’égard des entreprises agricoles et agro-alimentaires en Centrafrique. D’autres secteurs comme le secteur coton, le service financier numérique sont aussi dans le collimateur de la société financière internationale.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires