RCA: l’ECOFAC VI évalue le programme d’appui à la préservation de la biodiversité en RCA

0
44

Par Prince Wilfried NZAPAOKO

Bangui 15 novembre 2021—(Ndjoni Sango) : L’Ecosystèmes Fragiles d’Afrique Centrale (ECOFAC), sur financement de l’Union Européenne en partenariat avec le ministère des Eaux et Forêts, a organisé une rencontre avec le Comité Technique de Suivi sur la mise en œuvre du projet ainsi que les défis et perspectives liés à ce programme. Cet atelier a eu lieu le vendredi dernier dans la salle de conférence de l’hôtel Somba à Bangui.

Dans le cadre du projet Chinko qui s’inscrit dans le 11ème Fond Européen de Développement (FED), le Comité Technique de Suivi formellement institué le 24 février 2021, par un arrêté ministériel a fait la restitution du travail abattu sur les activités réalisées, les avancées ainsi que les difficultés rencontrées afin de faire des recommandations au comité de pilotage qui est niveau national et régional, tel est le but principal de cette assise.

 « L’objectif assigné à cet atelier est celui de réfléchir  sur le rapport intermédiaire de la deuxième phase de la mise en œuvre du programme ECOFAC 6 avec le comité technique de suivi. Les instances mises en place dans le cadre de la mise en œuvre de ce programme est constitué de d’un comité de pilotage appelé  OCAPEP, la seconde instance est le comité technique de suivi chargé de valider les programmes et les recommandations de la première instance et également faire des amendements sur la mise en œuvre du programme qui est exécuté par la coordination », a fait savoir le Colonel Ulrich Frédéric Lombe- Zanza, Expert National et Coordonnateur des politiques et relations institutionnelles du programme ECOFAC 6.

« Les attentes sont nombreuses, avec les recommandations formulées par le comité local qui devrait être revues. Et nous attendons également le quitus de suivi pour nous permettre d’aller de l’avant dans la mise en œuvre de ce programme ECOFAC 6 pour que les communautés qui sont bénéficiaires de ce programme qui est le développement endogène soit en mesure de profiter suffisamment de ce projet en République centrafricaine », a-t-il conclu.

Il faut rappeler que le premier engagement avec le projet Chinko a été signé en 2014 ce qui a abouti à la signature d’un nouvel accord de partenariat public privé avec African Parks Network, le 15 avril 2020.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires