RCA: commémoration du 1er décembre dans le non respect des mesures barrières contre le COVID-19

0
100
Défilé du 1er décembre 2021 à Bangui @crédit photo Marly Pala

Par Marly Pala

Bangui 4 décembre 2021—(Ndjoni Sango) : Alors que les nouvelles vagues de contamination de la maladie à Coronavirus continuent de parcourir le monde et que beaucoup de pays ferment leurs frontières afin d’éviter la propagation, la République centrafricaine continue d’ouvrir la porte à ce dangereux fléau. Pour preuve, le défilé du 1er décembre qui marque le 63ème anniversaire de la proclamation de la République a été célébré sans le respect des mesures barrières.

Le 1er décembre dernier, a eu la célébration du 63ème anniversaire de la proclamation de la République centrafricaine, jadis Oubangui-Chari. De nombreuses manifestations étaient au rendez-vous, car c’est une journée de joie et de festivité pour les fils et filles de Centrafrique.

Ce qui fait que l’engouement était fructueux et les gens s’embrassaient, se serraient les mains, se frottaient les uns aux autres, en oubliant du coup, le respect des gestes barrières contre la pandémie du COVID-19, excepté,  quelques autorités qui essaient de mettre les masques, mais pour une courte durée.

Alors qu’en ce moment, le monde fait face à une montée excessive de nouvelles vagues de cette pandémie dangereuse et que certains Etats ferment leurs frontières pour freiner la circulation du COVID-19, la notion de lavage des mains, le port des masques et la distanciation sociale est sortie des têtes des Centrafricains, depuis les gouvernants jusqu’à la basse classe.

La preuve en est que lors du défilé du 1er décembre, si on essaie de faire le tour de la tribune officielle jusqu’au lieu où se trouvent les organisations qui doivent défiler, aucun dispositif des mesures barrières n’était prévu, c’est-à-dire, les sceaux pour le lavage des mains, les agents COVID-19 pour prendre la température des personnes ou les conseiller sur la distanciation, même dans les rangs et sous les tentes de la tribune officielle, aucune existence de cache-nez n’était constatée. Ce qui témoigne à suffisance que la République centrafricaine est un pays où l’on manque encore de sérieux sur tous les aspects dangereux.

Ce constat intervient alors que de nouvelles vagues de contaminations de la pandémie à coronavirus gagnent le monde et que plusieurs pays prennent des dispositions pour barrer la route à ce fléau. En République centrafricaine alors, les mesures barrières sont balayées d’un revers de main. Et chacun fait ce que bon lui semble ?

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires