RCA: la Minusca dénonce la violation au quotidien du cessez-le-feu par la CPC

0
200
Les responsables de la Minusca dont le représentant spécial Mankeur Ndiaye @crédit photo Erick Ngaba

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 9 décembre 2021—(Ndjoni Sango) : Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations-Unies en Centrafrique et Chef de la Minusca, Mankeur Ndiaye, a dénoncé les violations quotidiennes par les groupes armés du cessez-le-feu déclaré par le Président Touadera conformément à la feuille de route de Luanda. Cette dénonciation a été faite ce mercredi 8 décembre 2021, lors de la traditionnelle conférence hebdomadaire de la mission onusienne en République centrafricaine.

Malgré la déclaration du cessez-le-feu « unilatéral » sur toute l’étendue du territoire national par le Chef de l’Etat, Faustin Archange Touadera, pour favoriser le processus du dialogue dit « républicain », certains groupes armés réfractaires continuent de mener les hostilités contre les positions des forces armées centrafricaines (FACA) et les civils.

Ces multiples violations du cessez-le-feu commises par les forces non conventionnelles à l’intérieur du pays, continuent de susciter des réactions dans le pays. Par rapport à ces violations quotidiennes, le représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en Centrafrique n’est pas resté en marge de ceux qui dénoncent ouvertement les groupes armés qui continuent de semer la désolation au sein de la population civile.

A cet effet, il propose l’identification des auteurs de ces violences afin de les sanctionner. Il a aussi fait part de ses attentes ainsi que celles du gouvernement et les partenaires concernant la prochaine mission à Bangui des ministres des Affaires étrangères d’Angola et du Rwanda.

« Dans le cadre du suivi de la feuille de route de la Conférence Internationale pour la Région des Grands Lacs (CIRGL) qui commence par le respect du cessez-le-feu du 15 octobre dernier », a-t-il dit.

Par ailleurs, le représentant spécial exige les groupes armés d’adhérer au DDRR, de mettre fin à toutes formes de violences et d’observer le cessez-le-feu. « J’appelle également l’UPC à revenir dans l’Accord de paix », a-t-il ajouté.

«Affaire Hassan Bouba»

Le représentant spécial s’est félicité de la rencontre et des discussions entre le Président de la République et la CPS, Cour pénal spéciale sur la marche à suivre concernant le ministre de l’élevage Hassan Ali Bouba. « Le Président a beaucoup fait pour la CPS et la lutte contre l’impunité en refusant l’amnistie dans le cadre de l’Accord de paix », a-t-il souligné.

Le diplomate sénégalais, Mankeur Ndiaye, a rappelé les relations constantes et permanentes avec les autorités centrafricaines, et réitéré son engagement à poursuivre cette coopération dans la mise en œuvre du nouveau mandat de la mission onusienne en République centrafricaine.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires