RCA: la Fondation Mukwege assiste plus de 400 victimes des violences sexuelles liées aux conflits armés

1
107
Amos Dembele Directeur pays RCA de la Fondation Mukwege, prise le 4 décembre 2021 @crédit photo Cyrille Yapendé

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 13 décembre 2021—(Ndjoni Sango) : La Fondation Denis Mukwege, l’une des organisations qui exécutent le programme de Fonds au profil des victimes (FPV) de la Cour pénale internationale (CPI) assiste actuellement plusieurs personnes vulnérables et marginalisées ayant survécus aux crimes sexuels liés aux conflits en République centrafricaine. L’assistance de ladite Fondation vise deux piliers à savoir: l’assistance psychologique et un soutien matériel aux victimes.

Ce programme de fonds au profil des victimes de la Cour pénale internationale (CPI), vise à apporter un accompagnement aux victimes de violences sexuelles liées aux conflits en RCA pendant les périodes 2002-2003-2013. C’est un programme multi-annuel, composé de cinq (5) projets dont certains sont mises en œuvre dans certaines villes de provinces et de Bangui.

La Fondation Denis Mukwege est l’une des bénéficiaires de ce programme de fonds de la CPI, pour la mise en œuvre d’un projet de renforcement des soins psychologiques et aussi, apporter un soutien matériel à plus de 400 victimes de violences sexuelles liées aux conflits.

Le directeur pays de la Fondation Mukwege, Denis Dembele, retrace le champ d’action de leur organisation sur les deux piliers, « La Fondation travaille pour les victimes de violences sexuelles liées aux conflits armés en République centrafricaine. A l’intérieur de notre champ d’action, nous avons des piliers avec une approche holistique, c’est-à-dire, on fait une assistance du point de vue psychologique, les personnes qui ont été violées en besoin d’un accompagnement. Il y a aussi un accompagnement juridique, permettant d’aider les victimes qui souhaitent porter plainte et enfin, un appui matériel parce quand quelqu’un est victime de l’atrocité, il a besoin d’un pouvoir économique pour se réinsérer dans le circuit économique et social…. », a-t-il précisé.

La Fondation Mukwege, récemment lancée en République centrafricaine, compte s’appuyer sur le programme d’une autre organisation dont la mission s’achève déjà pour identifier les victimes.

« Nous avons hérité d’un projet qui est en train de prendre fin et financé par le même bailleur. Le projet a été transféré à la Fondation avec environ 200 victimes dont nous allons continuer à travailler avec eux sans un processus de sélection. Les autres victimes entrent dans notre critère typologique des violences basées sur le genre et s’ils entrent dans cette typologie, elles peuvent accéder à ce fonds », a-t-il confirmé avant d’ajouter que leur fondation fait le profilage d’identification avec leur personnel, appelé les APS, qui sont selon lui, les assistants psycho-social et à leur côté, a-t-il dit, avec des mouvements comme celui des survivants de Centrafrique (MOSUCA).

Du 4 au 6 décembre 2021, la Fondation Denis Mukwege a organisé des journées portes ouvertes à Bangui pour les victimes survivantes des conflits armés, bénéficiaires du fonds au profit des victimes en RCA. C’est aussi une occasion pour cette organisation de lancer officiellement ses activités en République centrafricaine.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Djangala FALL
Djangala FALL
5 mois il y a

Merci DP de la fondation Mukwegue a Bangui