RCA: la fondation Synthia Bouvier-Garzon lance une journée porte ouverte pour son 1er anniversaire

0
82
Les cadres de la fondation Synthia Bouvier Garzon en conférence de presse @crédit photo Marly Pala

Par Marly Pala                                                                                      

Bangui 8 janvier 2022—(Ndjoni Sango) : En prélude à la célébration de sa première année de création, la fondation Synthia Bouvier-Garzon lance la journée porte ouverte pour mieux informer sur ses champs d’activités. Cette manifestation s’est déroulée le vendredi 7 janvier au siège de ladite fondation, située dans le 5ème arrondissement de Bangui.

De nombreuses personnes sont aujourd’hui victimes de violences sexuelles et basées sur le genre, suite aux multiples conflits militaro-politiques qui ont secoué la République centrafricaine. Et beaucoup de ces victimes sont des filles et femmes qui, parfois, sont restées sans être suivies ou traitées. C’est dans cette optique que plusieurs organisations, tant nationales qu’internationales, ont vu le jour pour répondre aux attentes de ces dernières.

Et parmi ces organisations, figure la Fondation Synthia Bouvier-Garzon, créée en 2021 et qui agit auprès des femmes et filles victimes de violences sexuelles en République centrafricaine. A en croire Léa Félicité Kongbo, coordonnatrice nationale de cette fondation, cette journée porte ouverte vise à amener la communauté à connaître les principaux objectifs de ladite fondation :

« Nous avons organisé cette journée pour permettre à la population de connaître ce que nous avons fait, durant une année et ce que nous comptons réaliser pour l’année 2022, puis le long de notre existence. La fondation Synthia Bouvier-Garzon est créée le 8 janvier 2021 et elle a pour objectif de veiller sur la protection des droits de la femme. Et durant un an, nous avons identifié, enregistré et appuyé certaines victimes à travers les soins médicaux, les transports, les rations alimentaires et les kits scolaires. Et ceci, en partenariat avec  ONUFEMMES, OMCD et plusieurs autres partenaires nationaux et internationaux. Nous comptons élargir nos champs de protection contre les VBG à Bangui et sur toute l’étendue du territoire centrafricain », a-t-elle expliqué.

Cette journée porte ouverte vient en prélude au premier anniversaire de la création de cette fondation qui aura lieu le 8 janvier, œuvrant principalement dans la protection des droits des femmes, l’assistance aux femmes et filles victimes de violences sexuelles, l’accompagnement psychosocial et plusieurs autres aides.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires