RCA: la question de la levée totale de l’embargo sur les armes au cœur des débats

0
182
Centrafrique-FACA-Ndjoni-Sango
Pour illustration, Hummer blindé des FACA doté par la Chine @photo Erick Ngaba

Par Fofito Mattas

Bangui 24 janvier 2022—(Ndjoni Sango) : La lutte pour la levée totale de l’embargo sur les armes en République centrafricaine, est devenue une lutte commune non seulement pour les filles et fils du pays mais également, pour les diverses Associations et organisations citoyennes. Alors, quelle chance de réussite pour les actions menées par ces collectivités pour que le conseil de sécurité des Nations-Unies puisse enlever cette sanction sur les armes en RCA ?

La prorogation des armes à travers le phénomène de l’embargo qui pèse sur la RCA comme une épée de Damoclès depuis la période de 2013 jusqu’à nos jours, continue d’alerter les plateformes, organisations et autres collectivités.

C’est dans ce contexte que le mouvement dénommé Tongolo Ti Béafrica, a organisé ce vendredi 21 janvier un moment d’échange avec les médias pour se prononcer et parler également de ses actions futures pour une lutte nationale « Un pour tous, tous pour un ».

Ces ONG, qui œuvrent pour le retour de la paix, font de leur mieux pour toucher toutes les couches sociales à travers des sensibilisations de masse pour avoir un appui multiformes pour que cette sanction soit levée et permet aux Forces armées centrafricaines d’être dotées en armement pour défendre non seulement les civils en cas d’attaque mais également nos frontières avec les autres pays voisins.

« Le gouvernement centrafricain a respecté les conduites à tenir pour que cette sanction soit levée. Alors c’est inadmissible qu’elle soit maintenue tout en sachant que la Centrafrique a honoré les conditions qui sont les poudrières, les centres de formations des militaires, la RCA dispose a déjà réunies ces conditions on se demande pourquoi cette sanction perdure toujours ? », a expliqué Stan Dobi Kokota, coordonnateur de la plateforme Tongolo Ti Béafrica.

Plusieurs problématiques soulevées par le centrafricain lambda restent sans réponse. On peut citer entre-autres : à qui profite cet embargo sur les armes en RCA ?

Que peuvent faire les autres couches sociales pour que les actions menées soient effectives et impacter positivement sur la décision prise par le conseil de sécurité des Nations-Unies sur cette question d’embargo ?

Malgré les dénonciations faites par les organisations citoyennes, l’embargo est toujours maintenu jusqu’au 31 juillet 2022.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires