RCA: fin de mission des services du FMI pour un programme de référence

0
69
Une équipe du FMI avec les cadres du ministère centrafricain des finances

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 10 mars 2022— (Ndjoni Sango): Dans un communiqué de presse de fin de mission, les services du FMI rendent compte de leurs conclusions préliminaires après une visite de travail en RCA permettant de discuter de la première revue du programme de référence pour la République centrafricaine qui a été approuvé en 2021.

Une équipe du personnel du Fonds monétaire international (FMI), dirigée par Oral Williams était rendue à Bangui du 22 février au 4 mars 2022 pour discuter la première revue du programme de référence dans le pays.

Pendant cette mission, les services du FMI, a constaté que l’économie centrafricaine montre des signes encourageants de reprise avec la réouverture du principal corridor commercial avec le Cameroun et l’amélioration de la sécurité dans les régions. Ils ont informé que les progrès accomplis dans le cadre du programme de référence semblent globalement conformes aux engagements.

Dans cette note d’information, un accord rapide avec les partenaires de développement relatifs au décaissement des appuis budgétaires est essentiel et permettrait de préserver les dépenses sociales et la fourniture de services publics.

« Les risques majeurs qui pèsent sur l’économie incluent une hausse soutenue des prix à l’importation des produits alimentaires et pétroliers, des progrès limites relatifs aux différentes initiatives de restauration de la paix, et l’incertitude autour du décaissement attendu des appuis budgétaires des partenaires au développement. Les récents efforts visant à relancer le processus de paix dans le cadre du dialogue républicain sont ainsi essentiels pour consolider la sécurité et soutenir la croissance », a déclaré Oral Williams, chef de mission des services du FMI.

Il a, par ailleurs précisé qu’un accord rapide avec les partenaires de développement relatif au décaissement des appuis budgétaires est essentiel et permettrait de préserver les dépenses sociales ainsi que la fourniture de services publics.

Il est à rappeler qu’à l’issue de cette mission, l’équipe des services du FMI a rencontré le Président Touadera, le Premier ministre Moloua, le Président de l’Assemblée nationale Simplice Mathieu Sarandji, et aussi les hauts responsables gouvernementaux, les partenaires au développement et des représentants du secteur privé.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires