RCA: crise en milieu sportif, les journalistes sportifs jouent à l’arbitraire

0
122
Les journalistes sportifs de l'association (ANJSC)

Par Kizer MAÏDOU                                                                          

Bangui 9 Avril 2022— (Ndjoni Sango): La tension entre le ministère des sports et la Fédération Centrafricaine de Basketball (FCBB), ainsi que d’autres organisations sportives dont le CNOSCA et la FECASSUS, continue de susciter des réactions. A cet effet, l’Association Nationale des Journalistes Sportifs Centrafricains (ANJSCA) propose une concertation entre les parties en conflit afin de sauver le sport centrafricain.

Après avoir dissout la Fédération Centrafricaine des Sports Scolaires et Universitaire, (FECASSU), le ministre de la jeunesse et des sports, Aristide Briand REBOAS, a par la suite mit un terme au bureau exécutif de la Fédération Centrafricaine de Basketball (FCBB) que dirige Serge SINGHA BENGBA.

Hors bien avant, il avait par une décision ministérielle mit un terme au bureau du CNOSCA, bien attendu, Comité National Olympique et Sportif Centrafricain.

Dans le souci de garantir les valeurs de sport centrafricain mentionnées dans les principes généraux de la charte nationale des sports en son article 5, l’association des Journalistes sportifs Centrafricains, dont l’une des valeurs est la promotion de la culture de la paix et le fair-play en milieu sportif, propose au ministre des sports une concertation avec les trois parties concernées:

« L’ANJSCA ne saurait se prononcer sur une décision prise par un membre du gouvernement qui aurait reçu l’avis favorable du conseil des ministres pour poser ces actes. L’ANJSCA dont l’une des valeurs est la promotion de la culture de la paix et le fair-play en milieu sportif craint la gestation d’une crise sans précédente qui pourrait bloquer l’épanouissement des athlètes centrafricains dans les compétitions nationales et internationales. Dans le souci de créer un climat olympique après le dialogue républicain qui ouvre une ère nouvelle à la RCA, l’ANJSCA vous propose de tout mettre en œuvre pour organiser une concertation avec le CNOSCA, la FECASSU et le FCBB afin de trouver une issue favorable à ces malentendus pour l’honneur des athlètes Centrafricains. L’ANJSCA profite de cette note qui vous est adressée pour solliciter une audience d’échange avec vous sur ces dossiers à l’issue de laquelle un communiqué de presse sera publié », mentionne la note adressée au Ministre.

Espérant que le plaidoyer de l’association des journalistes auprès des parties en conflit, permettra de désamorcer la bombe qui risquera d’exploser le sport centrafricain.

Sur ce point, le président de cette association des journalistes sportifs informe que le ministre des sports a favorablement répondu à la proposition de la concertation avec toutes les parties concernées.

« Le ministre des sports vient de m’appeler. Il a pris bonne note de notre lettre. Il va organiser dès lundi une rencontre avec toutes les parties en notre présence pour discuter avec les fédérations. Nous osons espérer qu’une issue favorable verra le jour », a fait savoir Fridolin Wambombo, président de CNJCA.

Selon le ministre, la décision de dissoudre le Bureau exécutif de la Fédération Centrafricaine de Basketball à peine mis en place et la FECASSU fait suite aux recommandations des Etats généraux des sports tenus à Bangui du 9 au 12 mars dernier.

Une recommandation des participants souhaite que les fédérations qui ont boycotté ces assisses soient sanctionnées. C’est un dossier que la rédaction de Ndjoni Sango suit de près.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires