RCA: validation du second plan d’action national de lutte contre la traite des personnes

0
70
Remis du plan d'action national contre la traite des personnes aux autorités centrafricaines

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 9 avril 2022— (Ndjoni Sango) : Le plan d’action national 2022-2023 de lutte contre la traite des personnes en République centrafricaine, est validé ce 9 avril 2022 à la Présidence de la République sous l’égide du président Touadera, qui a présidé la cérémonie. Cette validation intervient après que les acteurs nationaux et internationaux ont consentis un important outil de lutte contre la traite des personnes.

Après plusieurs mois de travail permettant de réaliser un document qui est un outil de lutte contre la traite des personnes par des experts nationaux et internationaux, le plan vient d’être validé et remis officiellement au gouvernement pour sa mise en œuvre.

Selon de nombreuses études réalisées par l’organisation des Nations-Unies, la traite des êtres humains est une forme de crime organisé transnational qui affecte de nombreux pays et régions dans le monde.

La cérémonie de validation de ce plan d’action à toute une importance aux yeux du président centrafricain qui a précisé : « ce plan d’action national 2022-2023 de lutte contre la traite des personnes est un instrument très précieux que nous devons tous porter et accompagner. C’est pourquoi nous devons encourager les initiatives locales à pouvoir mener cette lutte aussi et à accompagner les victimes de la traite, mais surtout à dénoncer ces réseaux criminels ».

Il a souligné que la mise en œuvre de ce plan d’action doit inclure la participation de la population ainsi que des autorités locales. Car, selon le président Touadera, toutes les crises que la RCA connues, il n’y a point d’excuse, chacun a son rôle à jour.

« Nous devons nous rassembler autour des questions fondamentales que sont : la prévention, la protection, le partenaire et les poursuites afin de construire un avenir où ce crime ne saurait exister. Je profite de l’occasion pour saluer tous les efforts qui ont déjà été consentis dans le cadre de la lutte contre la traite des personnes en République centrafricaine », a martelé Faustin Archange Touadera.

Avant de clore son discours, le Chef de l’état remercie les partenaires qui ne cessent d’accompagner le gouvernement dans cette lutte, sans oublier les acteurs nationaux qui œuvrent sans relâche à rendre effective cette lutte.

« J’invite donc le gouvernement, les partenaires nationaux et internationaux à tout mettre en œuvre pour que ce plan d’action national soit exécuté », a-t-il conclu.

Il convient de rappeler que le protocole de Palerme met en exergue la nécessité d’une approche globale et internationale comprenant des mesures destinées à prévenir une telle traite, à punir les trafiquants et à protéger les victimes.

2 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires