RCA: décryptage de l’embargo sur les armes par l’expert militaire Sylvain Nguema

0
164
FACA-ndjoni-sango-centrafrique
Un éléments des FACA sur le front près de la ville de Bossembelé à l'assaut des rebelles de la CPC en décembre 2020 @crédit photo Erick Ngaba

Par Juste MBANGO

Bangui 9 avril 2022—(Ndjoni Sango) : Le célèbre expert et officier de l’armée centrafricaine, Sylvain Nguema, décrypte les enjeux de l’embargo imposé depuis 2013 par l’ONU sur les armes à destination de la RCA. De son point de vue, cette sanction de l’ONU a des impacts négatifs sur les forces armées centrafricaines (FACA) dans leur mission de protection de la population et de la défense du pays.

Dès la prise du pouvoir par un coup d’Etat par l’ex coalition Seleka qui a renversé le pourvoir de François Bozizé en mars 2013, le Conseil de sécurité de l’ONU a aussitôt mis la RCA sous le régime de l’embargo sur les armes. Malgré le retour à l’ordre constitutionnel en 2016 à travers l’élection du président Faustin Archange Touadera, cette sanction continue de peser sur le pays.

Selon Sylvain Nguema, l’embargo empêche les FACA de remplir leur mission régalienne. Cela a rendu les Forces armées centrafricaines inefficace vis-à-vis des groupes rebelles qui continuaient de se ravitailler en armes de toute qualité, malgré cet embargo.

L’expert militaire estime que le maintien de cette sanction entrave le processus de la stabilisation du pays, mais de surcroit prive l’Etat centrafricain, souverain au même titre que les autres Etats, de son droit de disposer d’une armée redoutable au service de la population.

Face à la situation, les autorités centrafricaines se sont engagées à tout mettre en œuvre comme procédure devant conduit à la levée de cette sanction. Entre temps, des manifestations favorables à la levée totale et immédiate de l’embargo sur les armes sont régulièrement organisées dans le pays. La population dénonce le maintien de cet embargo jugé injuste dans le contexte que le pays a traversé.

Le 5 avril 2022 à l’Hôtel Ledger Plaza de Bangui, le Ministre d’Etat, Directeur de Cabinet de la Présidence de la République centrafricaine, Obed Namsio, a organisé une rencontre avec les cadres du ministère de la défense, dont le ministre Claude Rameaux Bireau, et des partenaires internationaux, pour échanger sur la nécessité de la levée totale de l’embargo sur les armes, afin de permettre aux forces gouvernementales de remplir leurs missions.

Par ailleurs, l’on note que certaines puissances étrangères manœuvrent dans l’ombre pour mettre à mal le processus de la levée de l’embargo sur les armes en République Centrafricaine. Sur ce point, l’expert militaire, Sylvain Nguema, a fait savoir que la France est contre la levée de l’embargo sur les armes en RCA. Car, selo lui, c’est une stratégie de la France d’affaiblir le gouvernement et l’armée nationale de la RCA, afin de maintenir la pression.

Rien n’est encore perdu. Néanmoins, Sylvain Nguema reste optimiste que la levée totale de l’embargo sur les armes contribuera aux efforts de la paix et de la stabilité en RCA.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires