RCA: déclaration de la ministre Virginie Baîkoua relative à la journée des victimes

0
230
Virgine Baîkoua, ministre centrafricaine de l'action humanitaire et de la réconciliation en direct de la télévision nationale @crédit photo Erick Ngaba

Bangui 10 mai 2022—(Ndjoni Sango) : A l’occasion de la journée commémorative des victimes de conflits armés en République centrafricaine célébrée chaque 11 mai, la ministre de l’Action humanitaire, de la Solidarité et de la Réconciliation nationale, Virginie Baikoua, a fait une déclaration pour rendre hommage aux nombreuses victimes des crimes commis durant les violences armées dans le pays. ci-dessous l’intégralité de son discours relatif à la célébration de la 7ème édition de cette journée, ce mercredi 11 mai 2022.

DECLARATION DE MADAME LE MINISTRE DE L’ACTION HUMANITAIRE DE LA SOLIDARITE ET DE LA RECONCILIATION NATIONALE A L’OCCASION DE LA 7e CELEBRATION DE LA JOURNEE DU 11 MAI DEDIEE AUX VICTIMES DES CONFLITS MILITARO-POLITIQUE EN REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

Centrafricains, Centrafricaines, chers compatriotes,

Depuis l’année 2016 est régulièrement commémorée la journée du 11 Mai dédiée en la mémoire des victimes des crises militaro politiques en République centrafricaine.

Devenu au fil des années « l’Espace et le temps du Devoir et du Travail de Mémoire » dans notre pays, la journée du 11 mai occupe désormais une place importante dans la vie de notre nation.

Au-delà des manifestations destinées à se souvenir de toutes les victimes et leur rendre hommage, cette 7è édition de la journée du 11 mai donnera l’occasion au Gouvernement, après la tenue du dialogue républicain où l’une des recommandations fortes a été la création rapide d’un fonds fiduciaire destiné à la réparation des victimes ; de permettre aux populations à la base de poursuivre les échanges spécifiquement sur le thème en vue de susciter une large adhésion populaire et de jeter les bases de la concrétisation de cette recommandation.

De ce qui précède, la commémoration de la journée du 11 mai 2022 a pour thème générique : «la réparation des victimes des crises militaro-politiques en République centrafricaine : une nécessité pour la paix, la réconciliation nationale et la cohésion sociale».

Cette 7è édition du 11 mai s’inscrit dans la décision du Président de la République, Chef de l’Etat d’utiliser la force légitime et légale en vue de pacifier le pays pour mettre un terme à toute cette barbarie et pour permettre aux familles des victimes de se reconstruire.

Elle doit se faire pour atteindre une paix durable, la véritable paix, celle qui vient du cœur et permet de panser réellement les plaies et de poser les bases solides pour une stabilité forte en République centrafricaine.

Comme l’a dit son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat dans son discours d’ouverture du dialogue républicain je le cite : «Nous devons nous faire pour que la République centrafricaine, notre pays, dans un environnement mondial très évolutif, redevienne un havre de paix, un pays uni, respecté sur le plan international, un pays ou le travail est le seul moyen d’ascension sociale et non la violence», fin de citation.          

Centrafricains, Centrafricaines, chers compatriotes

Le gouvernement a multiplié les efforts pour pacifier le pays ceci malgré le contexte économique financier difficile. Mais les ennemis de la paix ont changé leur mode opératoire en prenant encore la population en otage en se muant en coupeur de route et en posant de mines anti personnelles empêchant ainsi les paysans à vaquer librement à leurs occupations quotidiennes.

C’est ainsi que son Excellence le Professeur Faustin Archange Touadéra, Président de la République, Chef de l’Etat a fortement appuyé le processus de mise en application de la loi votée au mois de février 2020 par l’Assemblée Nationale créant la Commission Vérité Justice Réparation et Réconciliation (CVJRR) dont les commissaires ont d’ores et déjà prêté serment en 2021, afin de faire le travail de mémoire collective, de recherche de la vérité, de justice et de réparation des victimes qui va permettre de s’inscrire dans une dynamique de véritable réconciliation dans notre pays.

Au nom du Président de la République, Chef de l’Etat et du Premier Ministre Chef du Gouvernement, je souhaite à tous de commémorer la journée du 11 mai 2022 dans le recueillement avec une pensée profonde et de l’empathie à l’endroit de toutes les victimes innocentes qui sont parties, mais aussi de celles qui survivent encore.

Je souhaite une bonne journée de commémoration à toutes et à tous, que le bon Dieu bénisse notre pays la République centrafricaine.

Je vous remercie     

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires