RCA : lancement du projet d’appui à la résilience et la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans la Kemo et la Ouaka

0
26
Lancement du projet d'appui à la résilience et à la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le Kémo et Ouaka @crédit photo Cyrille Yapendé

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 20 mai 2022— (Ndjoni Sango) : Le gouvernement centrafricain et la Banque Africaine de Développement (BAD) ont lancé ce vendredi 20 mai 2022 à Bangui le projet d’appui à la résilience et la sécuritaire alimentaire et nutritionnelle dans les préfectures de la Kemo et de la Ouaka.

La guerre civile qui a secoué la République centrafricaine depuis plus d’une décennie a eu des effets dévastateurs sur les secteurs de l’agriculture et de l’élevage. Cette situation a entrainé une insécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi qu’un accroissement de la pauvreté au sein de la population.

Devant cette situation, le gouvernement et ses partenaires envisagent une politique de la relance et l’amélioration de la production agricole et de l’élevage afin de réduire le taux de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.

C’est dans ce cadre que la Banque Africaine de Développement (BAD) a approuvé le 25 janvier 2021, le projet d’appui à la résilience, à la sécurité alimentaire, à la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans deux préfectures de la RCA (PARSANKO). Ce projet est financé à hauteur de 21, 38 millions d’unités de compte, soit 17, 230 milliards de FCFA.

Selon le représentant de la BAD, ce financement vient en soutien à la transformation du secteur de l’agriculture en RCA. A ce titre, il ajouté que « ce projet permet d’encourager les investissements dans le secteur agricole d’une part, de promouvoir le secteur privé national et l’emploi des jeunes à travers l’adéquation entre formation-emploi et l’émergence des micros, petites et moyennes entreprises qui contribueront à l’amélioration de l’employabilité des jeunes dans le secteur, d’autre part », a-t-il dit.

Le ministre en charge de l’agriculture et du développement a déclaré que ce projet vise à améliorer et à renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans les deux zones ciblées.

Il a aussi pour objectif  de combattre « la COVID-19 avec l’accès aux structures  et à l’eau,  et la création de quelques résiliences afin de permettre aux producteurs de bénéficier de financement dans  leurs activités à de l’agro-business  à des coûts raisonnables », a précisé Eric Rokosse-Kamot, ministre de l’agriculture.

Avant d’amorcer ce projet qui va durer pendant 5ans, le projet a organisé du 20, 21 et 23 mai 2022 à Bangui un atelier couplé avec le lancement dudit projet afin d’informer et sensibiliser les différentes parties prenantes sur la mise en œuvre des activités du projet et à faire un cadrage technique d »s interventions des différentes partenaires.

Le PARSANKO entre dans la droite ligne pour le relèvement et de consolidation de la paix en Centrafrique (RCPCA) à travers le pilier 2 : renouveler le contrat social entre l’Etat et la population et celui qui assure le relèvement économique et la relance des secteurs productifs.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires