La RCA fait face à la résurgence d’attaques armés

0
192
Bambari-ndjoni-sango-centrafrique
Contrôle de la ville de Bambari par les éléments des Forces armées centrafricaines

EDITORIAL

Par Erick NGABA

Bangui 25 Mai 2022—(Ndjoni Sango) : La RCA fait face, ces derniers temps, à un regain de tension armée marqué par les attaques des groupes armés contre les positions des forces armées centrafricaines (FACA) et des civils notamment dans la partie centre-est du pays.

Comme si ce que le pays a durement subi depuis tant d’années violences armées ne suffisait pas, les démons de la mort refont surface pour tenter à nouveau de perpétuer la souffrance de la population.

Alors que les FACA et leurs alliés russes ainsi que rwandais ont écarté la menace des groupes armés constitués de la coalition des patriotes pour le changement (CPC) qui ont tenté en janvier 2021 de marcher sur Bangui, le pays est à niveau menacé par la présence des rebelles dont on ne maitrise pas pour le moment les intentions.

Le week-end dernier a été marqué par plusieurs attaques des rebelles dans plusieurs localités du pays. La ville de Nzako à l’est du pays a été le théâtre d’une attaque meurtrière des rebelles sur une base des forces armées centrafricaines.

Dans un village près de la ville de Bambari, une autre attaque meurtrière rebelle a ciblé la base des FACA. Les mêmes scènes se sont produites dans la localité de Ngakobo toujours dans la préfecture de la Ouaka contre la position des forces gouvernementales.

Toutes ces attaques sont une sorte de provocation pour susciter la contre-offensive de l’armée nationale avec ses alliés de la Russie et du Rwanda qui, jusque-là, ont tempéré.  Certainement, les opérations de ratissage contre ces bandits armés ne vont pas tarder à traquer les résidus de ces rebelles jusqu’à leur dernier retranchement.

L’on sait le pays s’approche de la question de la levée de l’embargo sur les armes qui pèse sur son armée depuis 2013. Des pareilles situations sont de nature à provoquer le chao dans le but de maintenir cette sanction imposée par le Conseil de sécurité de l’ONU qui va siéger d’ici juillet prochain sur le dossier.

En dépit de tout, les forces armées centrafricaines qui demeurent la souveraineté de la RCA, arrivent toujours assurer la sécurité de la population et défendre l’intégrité du territoire face aux envahisseurs mercenaires venus des pays limitrophes dont les rumeurs de leur infiltration circule ces derniers temps.

Avec l’appui multiforme de leurs alliés, les FACA ont pu libérer, depuis 2021, les villes du pays du joug des groupes armés qui y ont régné près de 10 ans après la prise de pouvoir par l’ex-coalition rebelle de la Seleka.

Les attaques de ces derniers ne sont qu’une tentative de réorganisation de ces groupes qui vont certainement être neutralisés dans les jours à venir. Car, le département de l’armée avec son état-major savent trouver une réponse à cette provocation.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires