RCA: la session criminelle se poursuit avec l’affaire Ndomate et les 16 autres coaccusés

0
168
Les 17 accusés dont l'ancien ministre Dieudonné Ndomaté devant la cour criminelle @crédit photo Cyrille Yapendé

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 25 mai 2022—(Ndjoni Sango). La première session criminelle de l’année 2022 se poursuive à la Cour d’appel de Bangui. Depuis plus d’une semaine, l’affaire Ndomate et ses 16 coaccusés est pendante devant la Cour.

Il s’agit de l’affaire du ministère public contre 17 inculpés dont l’ancien ministre du Tourisme, Dieudonné Ndomate. Il leur est reproché l’acte de nature à compromettre la sécurité publique, complot et association des malfaiteurs.

L’audience est reprise ce mardi 24 mai 2022 avec la présentation de la Cour de l’enquête de moralité des accusés dans leurs différents quartiers. Il ressort des enquêtes d’après la lecture faite par le président de la Cour d’appel de Bangui, Rock Ngoumbré que les présumés accusés ont tous un casier judiciaire néant et les témoignages de leurs notables jouent en leur faveur.

Suite à la décharge de l’enquête, le ministre public, représenté par le procureur général près la cour d’appel de Bangui, Eric Didier Tambo va présenter son réquisitoire suivi de la plaidoirie des 8 avocats de la défense.

Le procureur général requiert dans son réquisitoire une peine 10 ans ou au-delà des travaux forcés contre les accusés pour trois infractions.

Quant à la partie défense, Me Kevin Junior Zakou Wangui, a relevé que beaucoup des irrégularités sont constatées dans le dossier présenté devant la Cour. Il réplique que les trois infractions exposées sans fondement et dispose d’aucun élément de preuve.

En conséquent, il plaide à ce que les inculpés soient acquittés par la Cour parce que selon lui, ils étaient réunis dans le cadre de la réunion du processus du DDR permettant de réactualiser la liste des anciens combattants anti-balaka.

Il est à rappeler que les 17 accusés ont été arrêtés au domicile du ministre de tourisme, Dieudonné Ndomate, lors d’une réunion. Sur les 17 accusés 13 sont des militaires proches de la milice Anti-balaka. Affaire à suivre      

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires