RCA: l’armée toujours aux aguets des menaces sécuritaires

0
759
Des éléments des FACA à l'assaut des groupes rebelles dans la brousse

EDITORIAL

Par Erick NGABA

Bangui 7 Juin 2022— (Ndjoni Sango): Les Forces armées centrafricaines (FACA) demeurent dans leur élan de la protection de la population et de la sécurisation de l’ensemble du territoire national. Face aux rumeurs d’incursions et d’infiltrations des groupes d’hommes armés dans certaines localités, les FACA sont toujours en alerte maximale pour mettre hors état de nuire toute tentative de déstabilisation.

Depuis les contre-offensives des forces armées centrafricaines en janvier 2021 ayant permis de libérer les principales villes de la RCA sous l’emprise des groupes armés, le pays renoue ainsi avec la relance des activités économiques et le retour des réfugiés sur le territoire national.

Pendant que le pays se relève grâce aux efforts déployés par le gouvernement avec l’appui de ses divers partenaires internationaux, les esprits malins de déstabilisation tentent de refaire surface depuis un certain temps

Des rumeurs ébruitées sur les réseaux sociaux et dans certains médias, font état d’infiltration et d’incursion des groupes d’hommes armés dans certaines localités du pays. Durant fin mai dernier, l’on assiste à un regain de tension dans les localités nord-est du pays où les positions des FACA sont ciblées par des attaques des forces irrégulières.

Les attaques armées contre les populations civiles et sur les bases des FACA notamment à Nzako, Gbokolobo, et à Ngakobo sont des cas patents de cette énième tentative de déstabilisation du climat sécuritaire paisible dans le pays.

Ce qui importe dans cette situation, la riposte de l’armée gouvernementale ne pas tarde à mettre la situation sous contrôle. Les FACA qui bénéficient du soutien sans faille de leurs alliés russes et rwandais, ont rigoureusement répondu aux provocations des bandits armés qui terrorisent les civils.

Les instructeurs et consignes sont fermes au niveau du département de la défense nationale et de l’état-major des FACA pour que l’armée, dans son élan d’éradication des groupes armés, arrive à neutraliser ces menaces.

A travers la vision politique du président, Faustin Archange Touadera, de l’armée de garnison pour être plus proche de la population, les FACA arrivent vaille que vaille à assoir l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire national en dépit des défis auxquels elles font face.

Sous l’autorité ferme du ministre en charge de la défense, Rameaux Claude Bireau, cette vision politique en matière de la défense nationale rend dynamique et proactive l’armée centrafricaine se rapprochant davantage de la population. C’est ainsi qu’aujourd’hui, les frontières de la RCA, entre temps poreuses à l’infiltration des mercenaires et la prolifération des armes à travers les pays limitrophes, passe sous contrôle des FACA.

La détermination dont font preuve les FACA avec l’appui robuste de leurs alliés, rassure aujourd’hui la population face à des menaces sécuritaires. L’objectif reste le même. La sécurité de la population civile et la défense des 623.000 km carrés du territoire national face à l’invasion des mercenaires, sont les missions assignées à l’armée nationale.

Sur cette lancée, les FACA ont fait leurs preuves comme le monde entier en est témoin, lors de la tentative de déstabilisation du pays, fin 2020 et début 2021, par les groupes armés constitués de la coalition des patriotes pour le changement (CPC) de l’ancien président, François Bozizé, aujourd’hui en débandade vers les pays limitrophes de la RCA. Ce qui fait dire quant aux observateurs de la vie politique, les FACA d’aujourd’hui ne sont pas celles d’hier. C’est pourquoi, les autorités sécuritaires doivent multiplier les efforts afin de donner à la RCA l’armée qu’il faut pour sa souveraineté.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires