RCA: le PAN Sarandji appelle le gouvernement à faciliter l’accès des agriculteurs aux outils modernes

0
60
Simplice Mathieu Sarandji président de l'Assemblée nationale @crédit photo Cyrille Yapendé

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 9 juin 2022—(Ndjoni Sango) : Le président de l’assemblée nationale, Simplice Mathieu Sarandji a interpellé le 30 mai 2022 le gouvernement à faciliter l’accès des agriculteurs aux moyens de pratiquer une agriculture mécanisée. Son appel a été lancé lors de son discours de clôture de la première session ordinaire de l’Assemblée nationale de 2022. 

L’insécurité alimentaire continue de donner un coup de fouet à la République centrafricaine. Il estimé qu’au total 2,2 millions (45% de la population totale analysée font face à une insécurité alimentaire aiguë élevée), selon le rapport l’IPC 2022.

Devant cette situation, le président du parlement centrafricain, Simplice Mathieu Sarandji n’est pas resté indifférent en proposant aux autorités du pays de faciliter les tâches aux agriculteurs afin qu’ils puissent pratiquer de  l’agriculture mécanisée.

Dans le domaine de l’agriculture et de l’élevage, « le déploiement des conditions d’exploitation du potentiel de développement agro-pastoral de la République Centrafricaine, qui dispose de près de 15 millions d’hectares de terres arables et de 20 millions d’hectares de pâturages permanents couplés à un climat favorable serait un des moyens appropriés pour lutter contre l’insécurité alimentaire », a-t-il déclaré.

Pour ce faire, il précise que le gouvernement devra faciliter l’accès des agriculteurs aux moyens et techniques modernes pour une agriculture mécanisée et le recours aux pesticides et  engrais pour un meilleur rendement des surfaces cultivables.

Il a également déclaré qu’il est vital d’encourager la création des unités de transformation des matières premières agricoles en produits finis afin de réduire la dépendance du pays vis-à-vis des produits importés et permettre ainsi de juguler efficacement la crise alimentaire actuelle.

En outre, le président de la 7ème législature a appelé le gouvernement à œuvrer à la diversification des voies d’approvisionnement des marchandises de la République Centrafricaine.

Il est à souligner que la RCA a le potentiel naturel et constitué par des conditions bioclimatiques très favorables. Elle dispose de 15 millions d’hectare de terres fertiles pour l’agriculture, 16 millions d’hectares de pâturages pour l’élevage avec en toile de fond une importante diversité biologique végétale, animale et fongique ainsi qu’un très dense réseau hydrographique. Mais hélas, sur 10 habitants, six pratiquent l’agriculture vivrière ou non mécanisée.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires