« La RCA est désormais stable et sécurisée », Serge Ghislain Djorie, porte-parole du gouvernement

0
140
Ghislain Serge Djorie, ministre de la communication, porte-parole du gouvernement @crédit photo Erick Ngaba

Par Basta Balouwa

Bangui 14 juin 2022- (Ndjoni-Sango) : La matérialisation de la coopération centrafricano-russe continue de faire ses preuves avec la restauration de la stabilité et la sécurité  sur toute l’étendue du territoire centrafricaine. C’est ce qu’a affirmé le ministre de la communication et des médias, porte-parole du gouvernement Serge Ghislain Djorie qui a salué les efforts des FACA et leurs alliés russes pour la protection des civils et la sécurisation des frontières.

En effet, la République centrafricaine a longtemps sombré dans la violence et l’insécurité poussant plusieurs milliers des centrafricains à fuir leur pays. Cette violence a fait que la majeure partie du territoire étaient sous le contrôle des groupes armés qui exploitaient illégalement les richesses du sous-sol du pays.

Mais avec l’arrivée du président Faustin Archange Touadéra et sa politique de la refondation de l’armée nationale, le pays a connu un véritable changement sur le plan sécuritaire. Car à cette époque, même la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations-Unies pour la Stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA) n’était pas en mesure d’assurer la protection des centrafricains.

Le président Touadéra et son gouvernement ont compris qu’il faut une armée forte et de garnison équipée des matérielles conséquents pour assurer la protection du peuple centrafricain et faire face à tous les dangers qui visaient à déstabiliser les institutions de la RCA.

C’est pourquoi avec l’aide des instructeurs russes qui ont formé et renforcé la capacité des FACA aux techniques et tactiques robustes des maniements des armes, ces FACA ont monté en puissance et sont capable aujourd’hui de pallier à toute éventualité. L’exemple de la riposte des FACA appuyées par les alliés russes et rwandais en 2020 lors de tentative du coup d’état manqué de la CPC de François Bozizé, démontre la capacité des FACA qui ont subi une bonne formation de la part des instructeurs russes à Bérengo.

C’est pourquoi pour le ministre de la communication et des médias, porte-parole du gouvernement Serge Ghislain Djorie, le président de la République Faustin Archange Touadéra et le gouvernement sont en train de mettre en œuvre le plan du rétablissement de la sécurité sur toute l’étendue du territoire sous le contrôle des groupes armés.

Et c’est d’ailleurs ce qui porte ces fruits dans plusieurs dans plusieurs villes de la République centrafricaine. Pour le ministre de la communication et des médias, cela a permis aux citoyens de se sentir en sécurité avec la présence de FACA dans leurs villes pour la première fois depuis des décennies.

Selon le porte-parole du gouvernement, les efforts du gouvernement et le courage des forces de FACA ont contribué non seulement au retour des personnes déplacées dans leur pays pour la première fois depuis le déclenchement de la guerre civile, mais également la population locale mène ses activités quotidiennes en toute liberté et sécurité.

Dans le même temps, le ministre Serge Ghislain Djori a relevé que l’embargo imposé sur les armes par Nations-Unies limite les capacités des soldats des FACA à mener à bien leur travail de protection de la population et du pays.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires