RCA: Hassan Bouba félicité par le président du conseil national des chefs traditionnels peuls

0
131
Hassan Bouba, ministre de l'élevage et de la santé animale @crédit photo Prince Nzapaoko

Par Fofito Mattas

Bangui 13 juin 2022—(Ndjoni Sango): Les actions menées par le ministre de l’élevage et de la santé animale Hassan Bouba dans le processus du Désarmement Démobilisation et Réinsertion (DDR), dans l’arrière-pays ont porté leurs fruits. Tel est le constat du responsable des chefs traditionnels peuls de Centrafrique, Lamido Issabi Hamadou, qui adresse ses félicitations au chef du département de l’élevage.

Dans le cadre de sa mission principale qui consiste à redynamiser et à booster le secteur de l’élevage, le ministre de l’élevage et de la santé animale Hassan Bouba, a aussi une autre mission connexe celle de contribuer au processus permettant au bon nombre des ex combattants issus des groupes rebelles de déposer les armes suite à ses nombreuses sensibilisations.

C’est dans ce contexte que le président du conseil national des chefs traditionnels de Centrafrique qui est en mission de travail à Dakar au Sénégal a adressé ses vives félicitations aux travails abattus par le ministre Hassan Bouba dans les différentes localités à savoir, Bria dans la Haute-Kotto ; Bambari chef-lieu de la Ouaka et autres.

Dans cette note vocale, le responsable de la communauté peule lance un vibrant hommage à l’endroit du ministre de l’élevage et exhorte cette communauté d’abandonner définitivement cette pratique du recours aux armes.

« Je tiens à féliciter le ministre de l’élevage et de la santé animale Hassan Bouba pour les actions menées qui a favorisé le désarmement des ex combattants issus de notre communauté. A ce jour, les résultats sont là, concrets et palpables. Par ces actes, la République centrafricaine et la communauté peule sont reconnaissantes et retiendront vos engagements à œuvrer pour la paix et aussi à sortir ce peuple de l’illusion de certains leaders politiques. Je vous remercie pour les efforts déployés pour que nos enfants, frères puissent abandonner cette voie dangereuse qui consiste à revendiquer des droits par la voie des armes », a déclaré Lamido Issabi Hamadou, président du conseil national des chefs traditionnels peuls de Centrafrique en mission à Dakar au Sénégal.

« La voie des armes n’a jamais donné un vainqueur ni un vaincu, c’est le peuple qui paye les peaux cassées. C’est aussi la communauté qui paye les frais par le sang, par la vie et par ces biens. Aujourd’hui, ce conflit est devenu un conflit d’intérêt ceux qui se réclament être des protecteurs des éleveurs peuls ne sont autres que les plus gros bourreaux de ses éleveurs peuls. Ce sont eux qui nous empêchent de vivre en paix dans un pays apaisé comme le veut notre président de la République. Aujourd’hui, la communauté peule doit être apportée toute sa contribution aux efforts que mène le gouvernement à travers le ministre de l’élevage pour que du tous les enfants peuls qui sont dans les groupes armés se retirent et dénoncent les manipulations politiciennes éhontées de leurs leaders et complices », a-t-il conclu.

Rappelons que lors d’une mission de travail effectuée à Bambari dans la Ouaka, le ministre de l’élevage et de la santé animale a rendu visite aux 500 ex combattants de l’UPC et les Anti-balaka qui par son appel ont déposé les armes et attendent le programme du DDR.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires