RCA: le CIO condamne toute forme d’ingérence au sein du CNOSCA

0
204
Le nouveau bureau élu du CNOSCA @crédit photo Kizer MAIDOU

Par Marly Pala

Bangui 13 juin 2022— (Ndjoni Sango): Le 28 mai dernier, une assemblée générale élective visant à changer le bureau sortant du Comité National Olympique Sportif Centrafricain (CNOSCA) a été organisée et un nouveau bureau a été mis en place. A cet effet, le Comité International Olympique (CIO) condamne toute ingérence et dit reconnaître toujours, le bureau sortant mis en place le 13 novembre 2021. Ce communiqué a été publié à Lausanne en Suisse, le 2 juin dernier.

Après la décision portant dissolution du CNOSCA par le ministre de la jeunesse et des sports et l’annulation de cette décision par le tribunal administratif, remettant le bureau sortant dirigé par Gilles Gilbert Gresenguet, une assemblée générale élective a été organisée le 28 mai dernier, à l’issue de laquelle un nouveau bureau dirigé par le Général Alfred Service, directeur de la Sécurité présidentielle a été élu.

A cet effet, le Comité International Olympique et l’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique condamnent les procédures menées et appellent les autorités sportives centrafricain au respect de la Charte Olympique à travers ce communiqué : «Le CIO et l’ACNOA condamnent avec la plus grande fermeté, ces agissements et rejettent catégoriquement ces tentatives d’ingérences répétées qui ne sont en rien, compatibles avec les règles de la Charte Olympique et les valeurs qui régissent le mouvement olympique. Nous rappelons à toutes fins utiles, conformément, seuls les CNO dûment reconnus par le CIO peuvent opérer comme tels. Et le CIO reconnaît seulement le CNOSCA et les dirigeants élus lors de l’assemblée générale élective du 13 novembre 2021 et toute action en dehors de ce cadre de se substituer aux prérogatives du CNOSCA dûment reconnu par le CIO est donc nulle et non avenue », ont signé James Macleod, directeur de la solidarité olympique et des relations CNO et Mustapha Berraf, président de l’ACNOA.

Cette publication intervient après des décisions visant à dissoudre le CNOSCA et certains bureaux fédéraux, faites par le ministre de la jeunesse et des sports, Aristide Briand Réboas, mais annulées par le tribunal administratif. Le CIO et l’ACNOA demandent à ce que des mesures soient prises pour faire cesser ces agissements, faute de quoi, ils seront contraints d’envisager des mesures appropriées.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires