RCA: le parlement apure ses arriérés de contribution au sein du parlement de CIRGL

0
115
Les cadres du bureau du parlement centrafricain avec la délégation du forum parlement de la CIRGL à Bangui @crédit photo Cyrille Yapendé

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 13 juin 2022—(Ndjoni Sango): Le président de l’assemblée nationale de la République centrafricaine, Simplice Mathieu Sarandji, accompagné des membres du bureau du parlement, a tenu le 9 juin 2022 à Bangui, une importante réunion de travail avec une délégation du forum des parlements des Etats membres de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL).

Conduite par le député angolais Sergio Leonardo Vaz, président de la commission ad’ hoc des finances de ladite conférence, cette assise avait pour but de créer un climat d’entente permettant à la République centrafricaine d’apurer non seulement ses arriérés et contribution auprès de ladite structure mais aussi de bénéficier à l’horizon 2024 du poste de Secrétariat Permanent de la CIRGL.

A l’issue de cette rencontre, un consensus a été dégagé avec en toile de fond, la signature d’un moratoire entre les deux parties. Les documents ont été respectivement paraphés côté centrafricain par le Président de l’Assemblée nationale, Simplice Mathieu Sarandji et de l’autre côté par le président de la commission ad-hoc des finances, Sergio Leonardo Vaz.

Selon Jean Sosthène Dengbe, le chef de délégation des parlementaires centrafricains au Forum des Parlements de la CIRGL, a déclaré que « nous avons accumulé des arriérés en ce qui concerne les cotisations et vue la situation de l’heure où l’opportunité se pointe à l’horizon. On est obligé d’éponger tout ce qui concerne nos arriérés avec les difficultés financières que nous avons eues en Centrafrique. A Nairobi, toute l’équipe des députés de Grands Lacs a suggéré à ce qu’on puisse organiser une descente à Kinshasa afin de discuter de moratoire pour éponger nos dettes », a expliqué le député de Berberati 1.

Le député centrafricain a ajouté que le secrétaire permanent de la CIRGL s’est déplacé avec le président de la commission ad’hoc chargé des finances Sergio Leonardo Vaz pour venir faire le compte rendu et confirmer tout ce que la délégation centrafricaine a déposé comme rapport sur la table du président de l’Assemblée nationale afin que lui et le bureau puissent décider de cet accord.

« Tout s’est bien passé et cela nous permettra d’éponger d’ici 2023-2024 nos arriérés pour que nous nous puissions rentrer en possession de ce que nous avons au sein de ce forum. Ce qui se pointe à l’horizon, est qu’il y a des postes qui sont ouverts à l’international mais pour essayer de briguer ces postes, il faut qu’on soit en règle et pour ça le président de l’Assemblée nationale a pris ce problème à bras le corps. », a-t-il précisé avant de souffler que d’ici peu temps, on pourrait avoir des Centrafricains qui feront partie intégrante du Secrétariat et il y a même des textes qui étaient prévus lors de la 6ème législature (RCA) parce que les 3 ans d’après lui, le secrétaire est entrain de purger ce sont les 3 ans de la République centrafricaine puisque « on n’était pas près mais je crois que d’ici 2023, nous récupérons ces postes afin qu’on puisse écouter la voix de notre pays », a-t-il conclu.

La Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) regroupe douze (12) Etats dont la République centrafricaine. Au sein de cette organisation, il y a une structure parlementaire dont deux députés centrafricains siègent actuellement, il s’agit, respectivement des 2ème et 3ème vice-présidents, Bernard Dillah et NalkeDorogo.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires