RCA: destitution de Martin Ziguelé à la tête du MLPC

0
977
Martin-ziguelé-ndjoni-sango-CENTRAFRIQUE
Martin Ziguelé, ex-président du MLPC et député de Boccaranga @crédit photo Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 15 juin 2022—(Ndjoni Sango): Le bureau provisoire de la coordination du parti MLPC- Courant originel vient d’annoncer la destitution de Martin Ziguelé, l’éternel candidat malheureux à la présidentielle au nom du Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC) depuis plus de 15 ans.

« Le bureau provisoire de la coordination du parti MLPC- Courant originel, après concertation avec les camarades engagés dans cette nouvelle dynamique pour la refondation du MLPC, engage avec la détermination la destitution du camarade Martin Ziguelé pour faute lourde, notamment la trahison », c’est ainsi que l’on apprend à travers un communiqué de presse, l’éviction de ce lui qui a régné avec la main de fer à la tête du parti MLPC.

Le désormais ex-président Martin Ziguelé est accusé d’avoir engagé le MLPC dans une aventure politique sans l’avis des militants et aussi du consentement des organes suprêmes du parti.

« Une fois de plus, le camarade Martin Ziguelé et son bureau politique réduit à moins de dix (10) membres sur les quarante un (41) membres élus, viennent de violer allégrement les textes organiques du MLPC en annonçant sur les réseaux sociaux et autres médias, l’adhésion du parti à la plateforme dénommée Coalition de l’opposition démocratique (COD-20) » dénonce Gabriel Jean Edouard Koyambounou, coordonnateur du bureau provisoire du MLPC-courant original.

Vu cet acte de trahison, le MLPC-courant original interdit à Martin Ziguelé l’utilisation du nom du parti pour ses actes qui n’engagent désormais que sa propre personne.

« Le bureau provisoire de la coordination du parti MLPC- Courant originel demande aux autorités de la République, partenaires politiques, institutions internationales présentes en RCA et autres, de ne plus prendre attache avec le camarade Martin Ziguelé au nom du MLPC et de s’adresser dorénavant au coordonnateur et éventuellement à son adjoint », indique le communiqué du parti.

Par ailleurs, le bureau provisoire du parti appelle les militants et sympathisants à se resserrer les rangs aux fins de relancer résolument les activités du MLPC. Il faut noter que cette destitution annoncée vient mettre un terme au mythe de Martin Ziguelé qui a pu gérer, sans partage pendant plus de 15 ans, le parti MLPC comme une entreprise familiale, après avoir écarté de force le feu président Ange Félix Patassé, président emblématique de ce grand parti politique centrafricain.

Après perdu le pouvoir en mars 2003 suite au coup d’Etat de François Bozizé, le MLPC a perdu sa place du grand parti politique en Centrafrique. Depuis là, le parti n’arrive pas à s’imposer sur le chéquier politique du fait de leadership de Martin Ziguelé qui a été quatre fois candidat à la présidentielle mais sans succès.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires