RCA: « Les enfants démunis doivent vivre dans la société comme tous », ATD quart monde

0
49
Des enfants démunis en Centrafrique @crédit photo Marly Pala

Par Marly Pala

Bangui 22 juin 2022—(Ndjoni Sango): Plusieurs enfants de la République centrafricaine souffrent de pratiques néfastes à cause de leur statut de pauvreté extrême. A cet effet, lors d’une rencontre le samedi 18 juin avec les enfants pour célébrer en différé la journée de l’enfant africain, le Mouvement ATD Quart Monde s’engage pour l’élimination des pratiques néfastes, touchant ces catégories d’enfants.

De par le monde, beaucoup d’enfants en situation difficile vivent dans la précarité et sont exposés à des pratiques néfastes. Malgré les différents textes et lois mis en place par les gouvernements et les organismes internationaux pour garantir la protection et les droits des enfants, certains continuent de subir de tristes sorts.

C’est ainsi qu’à l’occasion de la journée de l’enfant africain, le Mouvement ATD Quart Monde a célébré avec les enfants démunis sous le thème : « S’engager ensemble pour l’élimination des pratiques néfastes, affectant les enfants vivant dans l’extrême pauvreté. ».

Une occasion pour De bonheur Yandoba, enfant de rue, hébergé à la fondation voix du cœur, d’appeler les autorités à une attention particulière vis-à-vis des enfants démunis: «Cette célébration est une occasion pour nous de commémorer nos frères qui sont morts, mais aussi de lancer un message à nos parents et autorités à se pencher sur les questions de la protection des enfants sans exception. A cet effet, au nom de mes frères qui sont des enfants démunis de la rue, nous demandons au gouvernement de faire une attention particulière sur nous. Car, des gens nous marginalisent et nous privent de nos droits à la santé, à l’éducation et à la liberté d’agir, pour que nous puissions aussi contribuer au développement de notre pays. », a-t-il affirmé.

De nombreux enfants démunis, souffrent aujourd’hui, physiquement et moralement à travers le monde parce qu’ils sont issus des familles pauvres. Ce qui fait que nombreux d’entre eux sont marginalisés alors que les textes qui régissent les droits de la protection de l’enfance n’excluent aucun d’entre eux.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires