RCA : les prouesses de l’équipe des douanes de Béloko pour relever l’économie

0
63
Poste de douane de Beloko

Par Basta BALOUWA

Bangui 1er juillet 2022—(Ndjoni Sango): En ces temps marqués par des crises récurrentes, le poste frontalier de Béloko reste et demeure la seule bouffée d’oxygène pour la République centrafricaine qui est un pays enclavé. Les recettes douanières sont plus que jamais très importantes pour le bien-être et le développement de la RCA. De ce fait, les performances de ce poste douanier doivent faire l’objet d’une attention particulière du gouvernement. C’est à quoi, le Directeur Général des Douanes, Frédéric Théodore INAMO veuille scrupuleusement. Nous voulons pour preuve, ses nombreuses descentes sur le terrain pour se rendre compte de visu, des prestations de ce service.

Nous avons mené une investigation sur ce poste qui s’inscrit dans la politique du président Faustin Archange Touadera à faire des services des taxes et douaniers le levier de la relance économique de la RCA durant ces moments difficiles de la crise économique, permettant ainsi au gouvernement de payer les salaires et répondre à des attentes de la population.

De par nos investigations visant à faire relever les efforts du gouvernement pour relancer l’économie du pays, le poste des douanes de Béloko est en train de faire du bon travail nonobstant certaines difficultés qui ne sont pas insurmontables.

L’entente et la bonne collaboration entre les postes paraétatiques comme l’ORCCPA, l’ASRP, les services phytosanitaire et zoo-sanitaire, le BARC et les maisons de transit ainsi que les services étatiques dont les Impôts, le Commerce, les Eaux et Forêts et les douanes à travers leurs actions coordonnées sont basés sur les données fournies par la recette des douanes par l’entremise des déclarations de la mise à la consommation des quittances émises par le Percepteur du Trésor public, seul garant de l’encaissement des droits et taxes de l’Etat, les titres de transit nationaux etc.

Le dynamisme de l’actuelle équipe qui est à Béloko va jusqu’au-delà des frontières de la RCA. De l’autre côté de la frontière à Garoua-Boulaï, le chef de service des Douanes de Béloko fait figure de proue. Dévoué et humble, ce dernier entretien de bonnes relations avec les FSI (Forces de Sécurité Intérieures) ainsi que les alliés Russes qui appuient les forces nationales.

Nous voulons pour preuve, les cas patents et les témoignages qui mettent en exergue les qualités altruistes du Receveur et de toute son équipe. D’abord, celui d’un soldat allié blessé lors de l’attaque de Déba. Le Receveur a tout mis en œuvre pour sa prise en charge et son évacuation.

Ensuite, c’est le cas d’un élément des FACA (Forces Armées Centrafricaines) blessé qui a été entièrement pris en charge sur fonds propre de ce dernier. Autant de faits et gestes humanistes qui en disent long sur l’homme. Quant aux victimes des accidents de la circulation provenant des convois, n’en parlant pas ! L’équipe des douaniers de Béloko a l’habitude de se mobiliser comme un seul homme pour leur venir en aide.

Cette équipe dynamique est toujours à l’écoute des usagers pour les aider à s’acquitter de leur formalité douanière. Elle respecte et applique à la lettre les consignes données par le Directeur Général des Douanes dans la vision de la politique du gouvernement. Le chef du corridor, Yambouka Wamata, alias Jack Bauer, le traqueur des déclarants malveillants fait partie de ce maillon.

Du point de vue de la facilitation des flux commerciaux, le poste douanier de Béloko traite avec promptitude les dossiers à lui soumis tant à l’import qu’à l’export. Certes, il faut reconnaître qu’il y a quelques dysfonctionnements dus à la difficile communication de la part de certains inspecteurs vérificateurs, le blocage non justifié de certains dossiers etc. mais, le Receveur et tout son staff luttent efficacement contre ces pratiques.

Quand bien même la crise du COVID 19 et celle qui est née de l’invasion de l’Ukraine frappent durement la République centrafricaine avec l’interdiction de l’entrée des denrées alimentaires depuis l’organisation de la CAN au Cameroun et l’actuelle interdiction du ministre Camerounais du Commerce, Mamadou Jean-Claude et son équipe font de leur mieux pour encourager les importations. Il en est de même pour les produits pétroliers pour alléger la souffrance des consommateurs. L’équipe de Béloko tout entière est dévouée à la gestion coordonnée des frontières pour faciliter les échanges aux fins d’atténuer la peine des consommateurs Centrafricains.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires