RCA: une réunion d’urgence entre Bozizé, Nouredine et Alkhatim au Tchad

0
462
Centrafrique-François-Bozizé-Ndjoni-Sango
L'ancien chef de l'Etat centrafricain, François Bozizé

EDITORIAL

Basta BALOUWA

Bangui 10 Juillet 2022—(Ndjoni-Sango) : Une réunion d’urgence entre le célébre putschiste récidiviste centrafricain, François Bozizé, et les sanguinaires Nouredine Adam et Mahamat Alkhatim, s’est tenue à la frontière centrafricano-tchadienne. La rencontre de ces marionnettes à la solde de Paris, vise à planifier le plan macabre de déstabilisation de la RCA.

Il y a bien une catégorie des Centrafricains qui souhaite le malheur de son propre pas. La paix ne passe jamais par eux pour s’installer définitivement en RCA, depuis que ceux-là ont juré sur la tombe de leurs ancêtres de rendre leur propre pays ingouvernable par tous les moyens. C’est à l’instar de François Bozizé qui ne veut pas se libérer du joug de l’esclavage de la France qui l’utilise toujours comme un pion déstabilisateur de son propre pays.

Bozizé est prêt à tout même s’il s’agit de ventre son âme au diable pour satisfaire son besoin personnel et de ses mentors. De sources concordantes, François Bozizé a rencontré la semaine dernière des mercenaires tchadiens et chefs de guerre comme Nouredine Adam du FPRC et Mahamat Alkatim du MPC, pour planifier des séries d’attaques sur le territoire centrafricain.

Cette rencontre qui a eu lieu sur le territoire tchadien témoigne à suffisance le double auquel se prêtent les autorités tchadiennes qui se montrent versatiles avec les autorités centrafricaines. Car comment comprendre que les autorités tchadiennes puissent permettre que des projets de déstabilisation de la RCA sont planifiés sur leur territoire sans aucun empêchement?

La rencontre de ces chefs de guerre intervient après la visite à Paris du chef rebelle tchadien Baba-Ladé qui a été reçu en juin dernier par les autorités françaises. Tout est déjà garanti en termes d’appui financier et matériel.

C’est pourquoi, l’ancien président centrafricain, François Bozizé, est à la manœuvre depuis quelque temps pour réorganiser la coalition des patriotes pour le changement (CPC), avec l’appui de l’ancien président du parlement centrafricain en exil, Karim Méckassoua, et Baba-Ladé en vue de déstabiliser la RCA et faire maintenir l’embargo sur les armes contre les FACA.

Pour barrer la route un tel plan, les forces armées centrafricaines doivent être toujours aux aguets afin de parer à toute éventualité. Le message du ministre de la défense, Rameaux Claude Bireau, dans un communiqué le mercredi dernier a été ferme pour que les FACA avec bravoure neutralisent les forces du mal dans tous les contrés du pays.

Il est temps que ceux qui dans l’ombre, financent et encourage la guerre en RCA, comprennent que les Centrafricains sont plus que jamais vigilants et aspirent à vivre en paix dans leur pays.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires