RCA: la France fait entrer frauduleusement des armes et minutions

0
239

Par Basta Balouwa

Bangui 29 Juillet 2022 – (Ndjoni Sango) : La France à travers l’ambassade à Bangui continue d’être prise la main dans le sac dans ses manœuvres dilatoires tendant à éliminer physiquement le président de la République centrafricaine professeur Faustin Archange Touadéra en vue de déstabiliser ce pays. C’est ainsi que grâce à la vigilance des forces de défense et de sécurité intérieure, la police a mis la main sur une cargaison suspecte escortée par les militaires français stationnés à la base militaire de l’aéroport Bangui-M’poko à la frontière centrafricano-camerounaise.

Le lundi 25 juillet 2022, les policiers et les douaniers centrafricains ont mis la main sur trois camions à la frontière entre la République centrafricaine et le Cameroun. Ces camions transportaient des conteneurs scellés et un véhicule militaire modèle TRM 10000 CLD destiné aux opérations de chargement.

Selon les documents d’accompagnement, cette cargaison qui a pour destinateur l’ambassade de France à Bangui, contient des armes, des grenades et des munitions de guerres.

Une source indique que cette cargaison qui a été escortée pour le contingent français stationné à la base militaire de Mpoko à l’aéroport de Bangui et dont les documents d’accompagnement indique l’ambassade de France comme destinataire est une fraude qui a pour but d’échapper au contrôle des autorités centrafricaines.

Or en réalité, la cargaison est destinée aux mercenaires recrutés pour la déstabilisation continuelle de la RCA. Pour le moment, les camions suspects sont en route pour Bangui sous l’escorte des policiers et douaniers centrafricains.

Une fois que ces véhicules seront arrivés à Bangui, les conteneurs seront ouverts par les autorités centrafricaines en présence des représentants de l’ambassade de France comme preuve. Car, depuis quelque temps, les français cachés derrière des documents diplomatiques, importent des munitions, des grenades, des explosifs et des armes sur le territoire centrafricain pour le compte des rebelles et des mercenaires étrangers en vue de déstabiliser le pays en organisant un coup d’Etat militaire contre le régime de Bangui.

Les autorités centrafricaines doivent prendre cette affaire au sérieux, car c’est une violation de souveraineté de la République centrafricaine qui ne doit pas rester sans aucune réaction.  Car la France est connu d’être l’auteur, partout dans le monde, du renversement des gouvernements libres qui ne sont des marionnettes de l’occident.

L’exemple  la récente arrestation au Mali de 49 mercenaires ivoiriens, qui sont également arrivés par avion sans autorisations et notifications préalables sur instructions des services spéciaux français peut nous servir de leçon.

1 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires