RCA: dégradation avancée des routes dans les localités de Bimbo 2 et 3

0
144
Une route de la localité de Bimbo 2 en état de délabrement @crédit photo Prince Nzapaoko

Par Prince Wilfried NZAPAOKO

Bangui 4 août 2022—(Ndjoni Sango): Les communes de Bimbo 2 et 3 sont des localités environnantes de la capitale dont l’état des routes est désastreux durant la saison pluvieuse. De nombreuses plaintes sont formulées par les habitants de ces localités auprès des autorités compétentes, pour une réponse positive.

La construction des routes en un mot celles des infrastructures publiques constituent les charges régaliennes de l’Etat. Il y’a aussi l’appui de certains partenaires financiers qui appuient souvent l’Etat à travers des projets de développement des services sociaux de base, notamment la réhabilitation des routes, construction des écoles, des hôpitaux.

Le cas des différents arrondissements et avenues qui dont les routes sont en état de dégradation à l’exemple de l’ancienne gare de M’baïki menant jusqu’à la grande route de Cattin en allant vers plateaux puis Foyer de la Charité. Ces voies routières sont impraticables et nécessitent des travaux de réparation.

« Lorsqu’on empreinte cette unique ruelle de Foyer et Cattin qui mènent jusqu’au KM5 puis au centre-ville, on n’a l’impression d’être dans une porcherie avec les boues et les eaux stagnantes sur ces voies. Les ordures sont entassées sur ces routes qui manquent de dépotoirs d’ordures. Les grands camions qui transportent des sables et cailloux pour les grands chantiers vers M’poko et autres sont également à l’origine à l’origine de la dégradation de ces routes », a fait savoir un passant.

Les étalages font défaut pour que ces vendeuses puissent installer leurs marchandises sur des tables afin d’éviter de les mettre dans la boue.

« Le pire est que le marché Foyer est un lieu où plusieurs personnes viennent s’approvisionner en légumes, fruits et autres denrées alimentaires se trouvent également dans la même situation. Les commerçantes étalent leurs articles dans la boue et des saletés et ceci joue sur la santé des consommateurs que nous sommes. Alors, doit-on continuer à acheter dans cette situation où nous sommes exposés à des séries de maladies ? », s’interroge Brigitte, une ménagère.

Or, les routes constituent non seulement un agrégat économique d’un pays, mais facilitent aussi les échanges commerciaux si et seulement si elles sont en bon état. Si toutes ces plaintes sont prises en compte par les autorités compétentes, cela pourra soulager la souffrance de la population.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires