RCA : de retour de Corée, le ministre Reboas dénonce un complot politique

0
238
Le ministre de la jeunesse et des sports Aristide Briand Reboas @crédit photo Marly Pala

Par Marly Pala

Bangui 6 août 2022—(Ndjoni Sango) : Le ministre de la jeunesse et des sports Aristide Briand Reboas est rentré au pays après plusieurs moments passés en Corée du sud, lors d’une mission au cours de laquelle, il y a eu des interférences, prolongeant ainsi son séjour en terre coréenne. Au cours d’une conférence de presse tenue le vendredi 5 août à Bangui, il a fait le point sur son long séjour en Corée.

Le ministre de l’enseignement supérieur Jean-Laurent Syssa-Magalé et son homologue de la jeunesse et des sports Aristide Briand Reboas, s’étaient rendus début juillet à Séoul en Corée du sud pour prendre part à un séminaire. In fine, le séminaire a accouché la signature de deux conventions pour le compte de la République centrafricaine.

Un succès qui connaît par la suite, des interférences, car le ministre de la jeunesse est retenu, alors que son collègue de l’enseignement supérieur est rentré. Lesquelles interférences, le ministre Aristide Briand Reboas s’en explique : « Je me félicite des avancées avec mon collègue de l’enseignement supérieur dans les débats intellectuels permettant de présenter la RCA et faire des plaidoyers qui ont eu des résultats. Et donc il y a eu une mission à deux parties. Une mission en elle-même et celle qui a eu des interférences. J’ai reçu l’invitation d’une ONG coréenne le 29 avril 2022 qui travaille sur le changement de mentalité, ce que j’avais publié dans mon deuxième livre. Ce qui est une approche juste de la résolution de la crise que nous avons connue. Et cette invitation est la deuxième, car mon prédécesseur, le défunt Ngarso y avait déjà pris part. Nous en avons revu et trois contrats ont été signés, concernant les bourses d’études pour les étudiants dans plusieurs domaines et la construction des infrastructures sportives et universitaires », a-t-il expliqué.

En poursuivant, en ce qui concerne le prolongement de son séjour, le ministre a affirmé qu’il a été victime d’un coup satano-politique qui veut lui faire porter un chapeau. Car, selon les nouvelles sur les réseaux sociaux, parlant d’une arrestation, il réplique n’avoir jamais été mis aux arrêts, mais le séjour est prolongé compte tenu de la procédure d’investigation, sur une affaire de contrat entre son entreprise de coopérative minière avec une entreprise coréenne depuis 2017.

C’est une affaire de 36 kilogrammes d’or, 26 Kg en poudre et 10 Kg de lingot. D’après le ministre, aucune somme d’argent n’a été versée par le gouvernement centrafricain à la Corée pour obtenir son relâchement.

4 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires