RCA: clôture des campagnes de sensibilisation vacances sans IST par l’ONG Afriyan et CREPEE

0
40
Clôture des séries de sensibilisations effectuées par l’ONG Afriyan et CREPÉE dans le 7è arrondissement de Bangui @crédit photo Prince Nzapaoko (Août 2022)

Par Prince Wilfried NZAPAOKO

Bangui 18 août 2022—(Ndjoni Sango): Après les 3 jours d’atelier de formation lancé par les ONG nationales Afriyan et CREPEE aux profits des pairs éducateurs sur les différentes thématiques :« vacances sans IST, sans SIDA et dans la paix », c’est autour des campagnes de sensibilisation dans les différentes localités de Bangui qui s’achèvent le vendredi 12 août 2022.

Le terrain du Lycée d’Etat des rapides situé dans le 7ème arrondissement de Bangui, a abrité le vendredi 12 août 2022, à la clôture des séries de campagnes de sensibilisations qui ont commencé depuis le mardi 9 août 2022 dans les localités à savoir : Bégoua ; sur le terrain de l’UCATEX dans le 8ème arrondissement ; l’école préfectorale de Bimbo dans le 9ème arrondissement de Bangui.

Ces campagnes de sensibilisation organisées par la fusion des deux ONG Afriyan et CREPEE sur financement de l’UNFPA programmes jeunes, ont permis à ces entités de sensibiliser la jeunesse en cette période des grandes vacances y compris les ménages sur différentes thématiques: « Vacances sans IST, sans VBG, sans grossesses non-désirées et dans la paix ».

Parmi, ces thèmes, il y’a également les sous-thèmes qui sont entre-autres : « Comment éviter les grossesses non-médicalisées »; « l’utilisation du préservatif et les risques à éviter durant les moments intimes entre les 2 partenaires sexuels » ; « Que faire avant et après l’acte sexuel » ; « les infections sexuellement transmissibles (IST) » ; « les violences basées sur le genre (VBG) » et « la planification familiale ». En un mot vacances sans IST et sans VBG dans la paix.

Les jeunes qui sont en vacances sont exposés à plusieurs risques. C’est pourquoi, l’ONG Afriyan en partenariat avec l’UNFPA a choisi ces thèmes qui cadrent à la réalité de l’heure en vue d’aider la jeunesse de Bangui à mieux gérer leur sexualité. C’est ce qu’a fait savoir madame Winnie Tomokoua, secrétaire à l’éducation et à la santé à l’ONG Afriyan : « Le bilan est positif sur les 4 séances de sensibilisations qu’on n’a réalisé dans ces différents arrondissements de Bangui. Les messages sont perçus vu que nous avions fait aussi la sensibilisation de porte à porte auprès des ménages. Ces campagnes de sensibilisation visent à apporter non seulement des informations nécessaires à ses jeunes qui sont en vacances, mais aussi à les orienter dans les centres d’écoutes respectifs afin qu’ils puissent être outillé pour éviter certains dérapages qui peuvent compromettre leur avenir. Cette initiative nous permet d’entrer en contact direct avec eux afin d’échanger sur différentes thématiques telles que vacances sans IST, sans SIDA, sans grossesses non-désirées basées sur le genre et dans la paix. », a-t-elle fait savoir.

Pour Gisèle Andémazou habitante du quartier Kassai et bénéficiaire de cette sensibilisation, les femmes ne doivent pas avoir honte de débattre sur certains sujets qui touchent à leur corps. Car beaucoup de jeunes filles ignorent encore les infections causées par l’utilisation des tissus lors des cycles menstruels.

« Ce que j’ai retenu aujourd’hui  dans cette campagne de sensibilisation est de savoir comment est-ce que je dois faire durant mes menstruations, ce que je dois utiliser comme serviette hygiénique durant cette période. C’est mon père qui m’a appris comment utiliser la garniture dès ma première menstruation et la sensibilisation de cet après-midi m’a permis d’avoir un éclaircissement sur cette préoccupation. », a temoigné Gisèle Andémazou habitante du quartier Kassai.

La prochaine action de ces organisations consiste à mettre en place des clubs des jeunes filles dans les différents arrondissements de Bangui. Ces dernières seront à leur tour des points focaux qui serviront de relais afin de partager leurs expériences aux autres adolescents sur les questions liées à la santé sexuelle et reproductive.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires