RCA : « Le marché à bétails de Bouboui est un lieu de mafia tenu secret » Moïse Edmond HOULZIA, président du SYNABOCA

0
150
Marché à Bétail de Bouboui en Centrafrique

Par Kizer MAÏDOU

Bangui 22 Aout 2022-(Ndjoni-Sango) : Le Syndicat National des Bouchés Centrafricains (SYNABOCA) monte au créneau pour dénoncer les tracasseries au niveau du marché de Bouboui situé au PK45 sur l’axe Bangui-Boali. Par la voie de son président Moïse Edmond HOULZIA, le SYNABO qualifie ce marché d’un lieu de mafia tenu secret. 

Le président du syndicat national des bouchés centrafricains, Moïs Edmond Houlzia, a animé un point de presse ce lundi 22 Aout 2022 au siège de l’association pour expliquer que le marché à bétails qui est un lieu de vente, est devenu un lieu de mafia tenu secret par les autorités du département en charge de l’élevage. Selon lui, aujourd’hui personne ne peut se rendre sur ce lieu pour une simple visite de travail sans l’aval des autorités du département.

« Le marché par définition est un lieu de vente ou on discute le prix, malheureusement à Bouboui c’est un marché tenu secret. Il y’a des choses qui se passent, si déjà que les autorités nous empêchent d’exercer librement dans ce milieu, ça sera comme un camp militaire. Ce n’est pas dans cette condition qu’on devrait tenir un marché. On peut même penser qu’on est en train de politiser la chose puisque celui-là n’a pas le droit de se rendre là-bas, c’est l’autre qui a le doit s’y rendre. Ce comportement cache beaucoup de choses en secret. », a dénoncé Mois Edmond Houlzia

Tout est parti d’une équipe des conseillers économique et social qui devraient effectués une mission le 16 aout dernier pour s’imprégner des conditions de vie sur le marché et la collaboration entre les éleveurs et les bouchés sur l’approvisionnement des produits de vente. Malheureusement, la mission officielle du Conseil Economique et Social a été empêchée de travailler en toute indépendance et liberté sur le marché.

Car selon le président du SYNABOCA, l’instruction a été donnée par le ministre de l’élevage pour chasser cette délégation. C’est ce qu’a dénoncé ce syndicat : « Il s’agit d’une commission qui est chargée d’une étude sur la SEGA en mission sur le marché. Par invitation cette commission nous a dit d’aller les rencontrer, nous avons été. Curieusement ce jour les forces basées au niveau du marché se sont rapproché de la mission pour leur dire de se rendre à la gendarmerie faisant mention que le ministre de l’élevage les a instruits que cette réunion ne devrait pas se tenir.  L’autorité donne l’ordre lorsque c’est établi et prévu par la loi. Mais qu’on l’autorité commence par de lui-même a initié des lois à son niveau pour appliquer, je ne pense pas que c’est la bonne manière de faire », a dénoncé le président du syndicat.

Pourquoi c’est conseillers ont été empêchés ? Qu’est ce qui se cache derrière cette barrière ?  Le syndicat dénonce la mauvaise pratique des ventes des bœufs, le payement des taxes non prévus par la loi et des véhicules qui leurs sont obligatoirement imposés pour le transport de leurs marchandises sur les marchés de vente.

Toutefois, le SYNABOCA attend toujours des autorités du pays la bonne gestion de ce marché dans la transparence totale pour le bénéfice égale de ses acteurs et du panier de la ménagère.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires