RCA: le REFAAC fait part de sa participation à la foire transfrontalière de l’Afrique centrale

0
44
Audience du président du parlement centrafricain avec les membres du REFAAC @crédit photo Marly Pala

Par Marly Pala

Bangui 30 août 2022—(Ndjoni Sango) : De leur retour de la 13ème édition de la Foire Transfrontalière de l’Afrique Centrale, tenue en Guinée Equatoriale, au cours de laquelle une centrafricaine, Sylvia Mauricette Bocket, est élue 1ère Dauphine du concours de Miss Afrique centrale, la délégation conduite par Léa Larissa Barka-Nado a été reçue en audience le jeudi 25 août dernier par le Président de l’Assemblée nationale Simplice Mathieu Sarandji. Ceci, pour présenter la première dauphine et les actions menées par ce réseau des femmes.

La République centrafricaine était représentée à la 13ème édition de la Foire Transfrontalière Annuelle d’Afrique Centrale, tenue du 28 juillet au 6 août dernier au Cameroun, en Guinée Equatoriale et au Gabon, par le Réseau des Femmes Actives de l’Afrique Centrale.

A l’issue de cette rencontre annuelle, une centrafricaine a été élue 1ère dauphine du concours de miss Afrique centrale. Et à leur retour, la délégation a décidé de restituer les actions qu’elle a menées, aux autorités du pays.

C’est pourquoi, la semaine dernière, les membres du REFAAC ont été reçus en audience par Simplice Mathieu Sarandji, Président de l’Assemblée Nationale. Selon Léa Larissa Barka-Nado, présidente du REFAAC, l’objectif de cette audience est de rendre compte de la participation de la RCA à cette 13ème foire.

« Nous avons pris part à la 13ème foire annuelle de la FOTRAC et au jour de cette foire, nous avons participé à l’élection de miss régionale à travers laquelle, la RCA est sortie 1ère dauphine à travers une candidate qu’on avait présentée. Et il est important que nous puissions rendre compte de cela à nos autorités, malgré que cet effort de financement provienne de nous-mêmes. Ce qui a beaucoup plu au président de l’Assemblée nationale, qui nous a encouragées, car en dépit de nos efforts propres, nous avons hissé les couleurs du pays à l’échelle internationale. D’où nécessité de restituer cette bravoure au pays pour encourager les autres femmes à se rendre autonomes », a-t-elle expliqué.

Cette audience intervient quelques jours après le retour des membres du Réseau des Femmes Actives d’Afrique Centrale, ayant participé à la 13ème édition de la foire annuelle qui s’était tenue du 28 juillet au 6 août dernier à Kye-Ossi à la frontière entre le Cameroun, la Guinée Equatoriale et le Gabon.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires