RCA: le BRDC face à la volonté du peuple

0
61
Les leaders de la plateforme d'opposition BRDC à l'hôtel Ledger de Bangui @crédit photo Saprod TV

Par Fofito Mattas

Bangui 12 septembre 2022—(Ndjoni Sango) : Depuis l’annonce faite par les élus de la nation visant à réviser la loi mère du 30 mars 2016, tant de voix se sont levées du côté de l’opposition démocratique et du régime en place. D’où la naissance du Bloc Républicain pour la Défense de la Constitution (BRDC), qui multiplie des actions de son côté pour mettre en péril la révision de cette Constitution.

De la révision constitutionnelle à la rédaction d’une nouvelle constitution par la voix référendaire qui est l’option démocratique choisie par le peuple, les sorties médiatiques des autres couches sociales à travers la conférence de presse des centrales syndicales, les meetings des sociétés civiles, les tables rondes des constitutionnalistes et autres devraient normalement interpeller l’opposition démocratique qu’il n’y a plus d’espoir de lutter contre la rédaction d’une nouvelle constitution.

Le fait que certains leaders politiques de l’opposition font silences suite aux agitations diverses des autres, prouve à suffisance que cette coalition dénommée BRDC n’est pas aussi soutenue et appréciée par ceux qui préfèrent ne rien dire et laisser parler la volonté du peuple.

L’opposition n’a-t-il pas une autre stratégie que celle de défendre la loi mère ? Selon les constats faits, l’opposition démocratique est fragilisée tout simplement parce que certains ont une bonne vision politique et préfèrent se retirer du groupe avant que leur bateau ne puisse couler dans l’Oubangui Chari.

Si vraiment cette coalition a des stratégies elle ne devrait pas s’opposer à ce projet pour la simple raison que c’est un choix du peuple car, la voix du peuple c’est celle de Dieu selon la Bible.

Le BRDC doit vite revoir sa stratégie d’attaque avant qu’il ne soit trop tard. Si vraiment cette classe politique pense que la rédaction d’une nouvelle constitution va permettre à Touadera de faire un 3ème mandat alors, elle devrait plutôt chercher une autre issu pour le défier aux urnes et non de s’opposer à ce projet. Quoi qu’elle fasse, la rédaction d’une nouvelle loi mère aura lieu car, il y’a déjà la mise en place du comité de la rédaction de cette nouvelle loi mère.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires