RCA: carence des jetons sur les différents marchés de Bangui

0
49
Pièce de jeton de la monnaie de la CEMAC

Par Alfred YEMETCHIPA

Bangui 14 septembre 2022—(Ndjoni Sango): Au jour d’aujourd’hui, la carence des jetons ne laisse aucune couche sociale indifférente. Cette situation qui s’empire de jour en jour, donne à réfléchir et met tout le monde en ébullition. Les pièces de 100f, 50f, 25f, 10f et 5f se font de plus en plus  rares sur toute l’étendue du territoire national. Quelles en sont les causes profondes ?

Il parait évident de préciser que le flux monétaire qui sort de la banque centrale devrait être le même flux monétaire au retour mais malheureusement ce n’est pas  le cas en République Centrafricaine. Certains grands commerçants, des hommes d’affaires ne veulent pas placer leur argents à la banque, ceux-ci préfèrent thésauriser leurs argents de travers eux. Ce qui constitue un manque à gagner pour l’Etat et occasionne pour la plupart des cas la carence accrue des jetons sur différents marchés de la place.

A ce sujet, il faut que tous les centrafricains soient bien sensibilisés sur phénomène qui s’impose à l’heure actuelle. Il semble que les jetons de 100f, 25f, 10f et 5f sont mal appréciés par tous les Centrafricains, pire encore ces pièces effritent davantage. C’est ce que les Centrafricains appellent « piste ». Un centrafricain lambda qui  requiert l’anonymat  pointe du doigt la société chinoise des jeux et les gens qui  trafiquaient  des jetons pour les  utiliser à d’autres fins.

Les centrafricains ne veulent pas accepter les pièces qui ont beaucoup effrité et pourtant ces pièces gardent leur format pile ou face. Il n’y a que les banques qui sont habilité à échanger les différentes pièces en effritée après un circuit économique arrivent toujours au point de départ pour suppression ou élimination.

A cela, s’ajoute le troc qui se fait maintenant dans certains magasins de la place dix mille francs (10000f) de jetons  en échange de onze mille francs (11000) de billets ou un(1) billet de dix mille (10000f ) plus un (1) kilogramme de congelés selon le gout de l’intéressé.

Rappelons que le franc CFA est frappé à l’ile en France depuis toujours mais pourquoi ne pas accepter les jetons effrités dans une telle situation.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires