RCA : une mission gouvernementale relative à la dégradation du corridor Bangui-Garouaboulaye

0
156
Corridor-Bangui-Garoua-Boulaye-ndjoni-sango-centrafrique
Corridor Bangui-Garoua-Boulaye @crédit photo Erick Ngaba (décembre 2020)

Par Basta Balouwa

Bangui 14 septembre 2022 – (Ndjoni Sango) : Dans le cadre du Projet d’Urgence de Rétablissement des infrastructures en Centrafrique (PURIC) le ministre de l’équipement et des travaux publics, Guizmala Hamza, a conduit une forte délégation sur le corridor Bangui-Garouaboulai afin de constater la dégradation précoce des routes et ponts construits par la société française SOGEA-SATOM.

En effet, depuis plusieurs années, le tronçon Bangui- Garouaboulai qui est la principale voie d’échanges commerciaux entre le Cameroun et la République centrafricaine, était en phase de dégradation avancée. Le gouvernement centrafricain a négocié et bénéficié d’un financement de la Banque Mondiale pour  la construction de ce corridor qui était jadis impraticable.

Pour ce faire l’entreprise française SOGEA-SATOM a été choisie pour exécuter les travaux de ce projet. Après plusieurs années des travaux qui ont déplacé la durée d’exécution prévue, ces travaux ont pris fin en 2020.

Malheureusement, cette route qui est très vitale pour l’économie du pays a subi une dégradation précoce par manque du professionnalisme de l’entreprise SOGEA-SATOM. C’est dans ce cadre que le gouvernement centrafricain a obtenu un nouveau financement de la Banque mondiale pour corriger les faiblesses de cette société.

Ainsi, le gouvernement a mis en place le Projet d’Urgence de Rétablissement des infrastructures en Centrafrique (PURIC) pour prendre le relais après SOGEA-SATOM. C’est dans cette optique que le ministre de l’équipement et des travaux publics Guizmala Hamza accompagné de ses collaborateurs et de l’unité de coordination de la Banque Mondiale se sont rendus sur les lieux pour visiter les différents travaux d’assainissement et de drainage réalisés la par la société Sofia TP dans le cadre de ce nouveau projet PURIC.

La mission a permis à la délégation de visiter les travaux en cours de la plateforme douanière de Beloko en construction et somme les exécutants de respecter le délai prévu pour la mise en œuvre des travaux.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires