RCA: élèves et étudiants à l’approche de la rentrée scolaire

0
42
Les élèves de Lycée des Martyrs lors de la célébration de la journée des Martyrs en 2019 à Bangui @crédit photo Erick Ngaba

Par Prince Wilfried NZAPAOKO

Bangui 21 septembre 2022— (Ndjoni Sango) : Les périodes de repos des élèves tirent à sa fin du moment où l’annonce de la reprise des classes a été faite par le ministre en charge de l’éducation et de l’enseignement. Ceci veut dire que les écoliers et les étudiants devraient déjà se préparer à intégrer les salles de classes avec un esprit de briser les obstacles afin de réussir l’année.

Les grandes vacances ont été soldées par diverses activités et obstacles chez certains élèves et étudiants. Dans ce cas de figure, il y a deux catégories de personnes qui interviennent.

D’un autre côté il y’a ceux qui font des petits commerces tels que les transferts de crédits, le commerce de mototaxi, les petites boutiques chez les garçons. Et de l’autre côté,  la braise de maïs, la vente des chenilles comestibles chez les filles.

Ces activités génératrices de revenus ont permis à ces vaillantes filles et fils du pays d’acheter leurs fournitures scolaires sans compter sur l’effort des parents qui attendent leur salaire à la fin du mois ou encore passent par un prêt bancaire pour faire face à cette exigence où l‘avenir de leurs enfants en dépend.

Selon les constats faits, les enfants dont les kits scolaires sont achetés par les parents sont déjà inscrits contrairement à ceux qui se battent eux-mêmes pour en acheter.

Les activités génératrices de revenus ne doivent pas détourner l’attention des élèves de leur objectif principal qui est la réussite à travers les études.

« J’ai ouvert cette petite boutiques afin de préparer ma rentrée scolaire vu que je n’ai personne pour me soutenir dans mes études. Cette activité m’a permis d’avoir le nécessaire pour que je puisse me sentir comme les autres. Je vais continuer à exercer cette activité même en allant au cours pour faire face à d’autres charges par l’exemple l’achat des supports de cours et les frais des examens. Elle ne doit pas être un frein pour mes études même si j’ai déjà goûté à l’argent », a témoigné Grâce Nguélé, élève en classe de première au Lycée Fatima.

Le problème lié à la pénurie de carburant est l’un des situations délicates dont font face les Centrafricains. Avec la rentrée qui s’annonce, les hauts dirigeants doivent chercher les voies et moyens afin de ravitailler les stations-services.

« Nous allons au cours en empruntant les mototaxis. Mais depuis cette crise, le prix des transports a augmenté. Etant élève on n’a pas encore les moyens de se prendre en charge avec un tel changement. C’est pourquoi, j’exhorte également nos autorités compétentes à vite trouver des solutions concernant la pénurie de carburant qui perdure encore afin d’éviter quelques dérapages », a lancé Divine Ngbangué, élève en classe de 3ème au Collège de la Paix dans Bimbo 3.

La réussite d’un être humain n’est pas seulement par la voie des études. Il y’a certains qui ont réussis sans faire les études supérieures. Et il y’a d’autres qui ont réussis dans la vie active grâce aux études.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires