La Synergie centrafricaine se réjouit de l’abrogation du décret entérinant la désignation des membres de la cour constitution

0
37

Par Basta Balouwa

Bangui, le 26 octobre 2022 – (Ndjoni Sango) : La Synergie centrafricaine dirigée par Euloge Doctrouvé KOÏ a réagi à la décision du président Touadéra relative l’abrogation du décret entérinant la désignation des membres de la Cour Constitutionnelle et le décret entérinant la désignation des membres du bureau de la dite Cour, en ce qui concerne exclusivement Mlle Danielle Darlan et Monsieur Sangafio, pour motif de départ à la retraite. Cette prise de position intervient dans une déclaration signée le mardi 25 octobre 2022 par le rapporteur général et porte-parole de la Synergie Centrafricaine. Nous vous publions l’intégralité de cette déclaration.

Déclaration relative au décret présidentiel abrogeant le décret entérinant la désignation des membres de la Cour Constitutionnelle, et à la réaction du BRDC y relative.

La Synergie Centrafricaine se réjouit du fait que le Président de la République, Chef de l’État, ait pu accéder aux demandes incessantes, somme toute légitimes et légales, du peuple souverain, en abrogeant le décret entérinant la désignation des membres de la Cour Constitutionnelle et le décret entérinant la désignation des membres du bureau de la dite Cour , en ce qui concerne exclusivement Mlle Danielle Darlan et Monsieur Sangafio, pour motif de départ à la retraite.

A la suite de l’annonce de ces textes, quelques citoyens inciviques, réunis au sein d’un certain mouvement inféodé aux puissances occultes dit Bloc Républicain pour la Défense de la Constitution (BRDC) se sont empressés, à appeler, dans une déclaration étourdie, publiée le 25 octobre 2022, comme dans leurs habitudes, à un soulèvement militaire autrement dit à une action de force visant à renverser le pouvoir démocratique.

Ils ont également invité l’ONU, l’Union Africaine, l’Union Européenne, et les partenaires de la RCA  « de suspendre toute coopération avec la RCA ».

Il en ressort que le BRDC du criminel Crépin MBOLI-GOUMBA, le petit ami de Mlle Danielle Darlan, est dans une logique de déstabilisation du pays. Il se rend ainsi coupable de crime contre la Nation, l’Etat et la paix publique.

La déclaration du BRDC est la preuve manifeste que ces apprentis sorciers sont à l’œuvre et agissent, depuis un certain temps, en secret au soutien de la cause rebelle et de déstabilisation du pouvoir légitime et démocratique.

Dès lors, la Synergie Centrafricaine demande à tous les vrais Centrafricains :

–  de prendre le criminel MBOLI-GOUMBA pour cible ;

– d’être vigilants et de signaler aux autorités publiques tout comportement suspect ;

– de contrer et sanctionner sévèrement tout projet machiavélique et subversif.

La Synergie fait observer qu’en dehors de la mise à la retraite de Mlle Danielle Darlan, le fait pour elle de se rendre coupable d’acte de corruption et de se rebeller contre l’autorité de la plus haute institution de la République, constitue également un cas d’empêchement définitif,  ce qui rend caduque le principe de l’inamovibilité dont le maintien est subordonné à l’honneur et la dignité.

 

Fait à Bangui, le 25 octobre 2022.

Le Rapporteur Général Porte-parole

Euloge Doctrouvé KOÏ

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires