RCA: le RNSAP dénonce les fake news contre les FACA

0
201
Table ronde de RNSAP @crédit photo Prince Nzapaoko

Par Prince Wilfried NZAPAOKO  

Bangui 28 octobre 2022—(Ndjoni Sango): Le Réseau National pour la sauvegarde des Acquis de la paix (RNSAP) a organisé le vendredi 28 octobre une table ronde visant à lutter contre les fausses informations contre les Forces armées centrafricaines (FACA) et aussi à entamer des actions législatives en faisant des propositions pour qu’une loi soit votée dans le but de protéger les Forces de défense et de sécurité qui font un travail remarquable en défendant la population civile et les frontières.  

Cette rencontre a eu lieu dans la salle de conférence de l’hôtel ledger plazza à Bangui. Suite aux nombreuses rumeurs sans avérées qui circulent sur les réseaux sociaux et dans certains médias privés contre les Forces armées centrafricaines, le Réseau National pour la sauvegarde des acquis de la paix (RNSAP), a organisé une conférence de presse pour faire le démenti sur ces allégations non fondées.

Ce moment d’échange consiste pour un premier temps à définir ce que c’est que les fake news et dans un second temps les conséquences déstabilisatrices ainsi que les recommandations auprès du parlement pour voter une loi visant à engager des poursuites judiciaires contre ces détracteurs qui utilisent délibérément des canaux pour nuire à la réputation des Forces de défense et de sécurité.

Cette assise riche en échange a permis aux différentes associations de souligner certains médias privés à l’exemple du Corbeau News Centrafrique, qui est le média qui véhicule des fausses informations contre les Faca en montrant une autre image de la RCA. Les conséquences de ces fake News jouent négativement en trompant l’opinion publique; créer la psychose; créer un climat de méfiance à travers ce discours de haine.

Cette campagne de dénigrement à travers les discours de haine et des propos discriminatoires pour discréditer une institution ou une autorité a permis aux participants de faire des suggestions qui consiste à rappeler à Haut Conseil de Communication de prendre ces responsabilités afin de sanctionner ces canaux d’informations et aussi à créer des cellules des jeunes mais aussi de renforcer les plateformes qui luttent contre les fack news.

Les fausses informations sont parfois à l’origine de plusieurs problèmes. Elles créent la psychose et trompent également le lecteur. C’est pourquoi, une loi nécessite d’être votée pour protéger et soigner l’image des Forces armées centrafricaines et que les coupables soient punis.

« Les fack news ont pour vocation de tromper l’opinion publique. Notre pays a connu une vague de crise sécuritaire et aujourd’hui nous aimerions à ce qu’une loi soit votée en la matière pour que des mesures sévères puissent être prises et aussi les organes de régulation doivent faire le travail convenablement. Les fack news créent la méfiance entre les citoyens », a déclaré Davy Yannick Andjida, Coordinateur du Réseau National de la sauvegarde de la paix.

Il a également rappelé le manque du professionnalisme chez certains médias privés en ligne qui véhiculent ces fausses informations.

« Nous décrions également le non-respect de la déontologie chez certains professionnels des médias. Et pour cela, des mesures disciplinaires doivent être prises contre ces communicants pour qu’ils puissent mettre en amant l’intérêt du pays et non de s’engager dans les campagnes de dénigrements », a-t-il conclu

Plusieurs associations ont pris part à cette assise. Il y’a entre autres de la Ligue des jeunes panafricains en Centrafrique; le Club des Débatteurs Centrafricains. À la suite de cette rencontre, un communiqué final sera publié afin d’alerter l’organe de régulation (HCC) à plus de responsabilités afin d’arrêter cette hémorragie.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires