L’ambassadeur Dmitry Maksimychev : « Ne vous laissez pas berner par les mensonges sur le ”colonialisme” russe »

0
64
Dmitry Maksimychev Ambassadeur de Russie au Kenya

Écrit par S.E. Dmitry Maksimychev, Ambassadeur de la Fédération de Russie en République du Kenya

Chers amis Africains,

Ce qui nous a poussé à écrire cet article, c’est une campagne de mensonges des Occidentaux insinuant que la Russie est un « empire colonialiste » obsédé par l’expansion territoriale.

Les Africains savent exactement ce qu’est un empire colonial. Quand on dit « colonialiste », on pense immédiatement à la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, le Portugal, l’Espagne et même l’Italie. Ce sont les empires coloniaux qui, pendant des siècles, ont volé, pillé, torturé, violé et corrompu le continent africain en lui refusant toute chance de développement. Ajoutez à ce commerce d’esclaves, et vous aurez le tableau complet. Leur trait commun et leur idéologie de base étaient le racisme et le suprémacisme blanc qui justifiaient « moralement » la perpétration du génocide et l’exploitation brutale des peuples et des richesses de l’Afrique.

Exactement la même chose s’est produite en Asie, en Amérique latine et ailleurs. Les Européens sont arrivés sur des terres lointaines et la première chose qu’ils ont tenté de faire a été l’extermination des populations locales (États-Unis, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande). Si, pour certaines raisons, ils ne pouvaient pas le faire, ils asservissaient le peuple et corrompaient la classe dirigeante pour en faire des serviteurs dociles (compradors) des nouveaux dirigeants pour l’exploitation de leur propre peuple.

Nous devons garder à l’esprit que toute la richesse et la prospérité de ce que nous appelons « l’Occident » reposent sur l’exploitation impitoyable des peuples du Sud. Après la chute du système colonial mondial (grâce, en grande partie, à l’Union soviétique), les mêmes vieux empires coloniaux occidentaux ont fait en sorte qu’aucune possibilité de libre développement ne soit laissée à leurs anciennes colonies en construisant un système néocolonial de domination par des moyens politiques, financiers, économiques et parfois militaires. L’objectif principal de ces politiques était d’empêcher un échange et une redistribution équitables de la richesse mondiale. Ce système existe toujours.

Et maintenant, ces mêmes pays qui n’ont même pas commencé à expier leur passé colonialiste ignominieux, qualifient la Russie de « colonialiste » et d’ »impérialiste », sans même se rendre compte à quel point cela a l’air absurde.

Permettez-nous de clarifier certains faits. Ni l’Empire russe, ni l’Union soviétique ou la Fédération de Russie n’ont jamais été colonialistes. Tout le concept de construction de l’État russe transcendant l’histoire millénaire de notre pays est basé sur une philosophie unique de co-développement de différentes races, ethnies et cultures. Oui, la Russie est un grand pays multiethnique, multiculturel et multireligieux, et au cours de son histoire, aucun des peuples, ethnies ou groupes religieux ne s’est éteint. Leurs cultures et leurs

langues ont été et sont toujours soutenues et développées. Sous les tsars, leur noblesse a été intégrée à l’aristocratie russe, en Union soviétique, chaque nation avait accès au pouvoir politique.

Dans l’histoire de la Russie, les ressources se déplaçaient du centre vers la périphérie sous-développée du pays pour élever leurs normes car, je le répète, la philosophie sous-jacente était de créer un espace de prospérité et de dignité communes.

Juste un petit exemple. Si vous comptez les dirigeants de l’Union soviétique, vous trouverez deux Russes (Lénine, Gorbatchev), un Géorgien (Staline) et trois (!) Ukrainiens (Brejnev, Khrouchtchev, Tchernenko). Un empire colonialiste ! Pouvez-vous imaginer un Président français d’origine africaine ?

C’est quelque chose que les vrais colonialistes (Européens, Américains, etc.) ne peuvent physiquement pas saisir parce qu’ils jugent les autres à travers leur propre psyché perverse. Ils nous accusent de quelque chose qu’eux-mêmes feraient certainement à notre place.

Un autre exemple est la dissolution de l’Union soviétique qui s’est produite PACIFIQUEMENT, par des moyens politiques, sur la base d’accords. La Russie a simplement accepté la sécession des quatorze républiques soviétiques qui formaient l’Union soviétique, même s’il n’y avait pas de luttes de libération nationale sérieuses (et encore moins armées). Ils ont demandé et nous avons été obligés parce que le droit à la sécession était inscrit dans la Constitution soviétique. Et depuis trente ans, nous coopérons avec eux économiquement à des conditions préférentielles pour un bénéfice mutuel.

Chers amis Africains, vous qui savez tout sur l’oppression et l’exploitation coloniales, est-ce que cela rentre dans votre idée du colonialisme ou de l’impérialisme ?

Ne vous méprenez pas, ce qui se passe actuellement en Ukraine n’est pas une manifestation de « l’impérialisme » russe mais un affrontement « hybride » avec l’OTAN qui lutte pour conserver sa domination mondiale défaillante (y compris l’exploitation néocolonialiste du monde en développement).

Alors, s’il vous plaît, chers amis africains, ne vous laissez pas berner par la désinformation et la mésinformation européenne ou américaine sur « l’impérialisme russe ».

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires